Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

À 88 ans, Juliette Gréco, l'âme de St-Germain-des-Prés, se raconte

MONTRÉAL — Personnage plus grand que nature, Juliette Gréco, enfant, ne parlait pas, raconte-t-elle à Stéphane Bern. Devenue petit rat à l'opéra, la danse, comme moyen d'expression, la comblait. Sa mère, juive, avait expliqué à Juliette qu'elle était le fruit d'un viol.

Femme rigide, sans prédisposition pour la maternité et avide de liberté, elle confie la petite à ses grands-parents qui décédèrent trop vite. Sa mère étant alors prisonnière dans un camp de concentration, Juliette est contrainte d'aller vivre chez une amie de celle-ci, Hélène Duc, qui, tout compte fait, l'aura aimée comme sa propre fille. Inscrite à des cours d'art dramatique, Juliette se met à fréquenter St-Germain-des-Prés, où se réunissaient artistes et intellectuels du temps: Boris Vian, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Anne-Marie Cazalis. Puis, elle se met à chanter et son style séduit et galvanise. Qui n'a pas entendu «Déshabillez-moi», «Il n'y a plus d'après», «La Javanaise», «Sous le ciel de Paris»?

Femme de toutes les libertés, elle aura aimé Miles Davis, qu'elle a failli épouser, pour ensuite unir sa vie à Philippe Lemaire, qu'elle a vite trouvé ennuyeux et de qui elle aura eu Laurence-Marie. Vint ensuite Michel Piccoli, une union de 11 ans. Puis, elle rencontre le pianiste de Jacques Brel, Gérard Jouannest, son mari depuis 1988 et avec qui elle vit toujours. «Juliette Gréco, une femme libre», ce samedi, 20h, à TV5.

Qui a tué Nicole Brown Simpson et son ami?

Plus de vingt ans après les faits, on est toujours interpellé par la mort horrible de Nicole Brown Simpson, ex-épouse du footballeur O.J. Simpson, et de son ami, Ron Goldman, en juin 1994, à Los Angeles. Une affaire qui a tenu l'Amérique en haleine durant les longs mois du procès de l'ex-mari soupçonné du double meurtre.

Entre Nicole et O.J., ce fut le coup de foudre. Malgré l'attitude souvent brusque de son amoureux, Nicole tenait à l'épouser. Il a fallu peu de temps pour affirmer que le nouveau marié est un homme agressif et violent qui amène Nicole à vouloir divorcer. Donc, quand, deux ans après le divorce, la jeune femme et son ami ont été retrouvés assassinés, les enquêteurs ont pointé O.J. Le procès allait river quelque 100 millions de personnes à leur téléviseur, plusieurs s'étant même absentées de leur travail pour suivre le déroulement de cette saga.

Qui d'autre qu'O.J. aurait pu assassiner le couple? Glenn Rogers, tueur en série, qui aurait partagé des soirées saupoudrées de cocaïne avec Nicole? Jason, le fils aîné d'O.J., en colère parce que sa belle-mère lui aurait fait faux bond après avoir planifié un souper de famille? Une chose est certaine: ayant déjà été acquitté dans cette affaire, O.J. ne pourra subir un deuxième procès pour la même cause. À Investigation, «Hollywood Autopsy / Nicole Brown Simpson», le mercredi 20 juillet, 20h.

Les chiens qui sauvent des vies

Il y a des chiens qui assurent la vie, sinon le bien-être des individus. Chiens d'avalanches, chiens secouristes, chiens pisteurs, chiens candidats de la zoothérapie, et Pepper, le chien de la députée de la Coalition avenir Québec, Claire Samson. Ce magnifique caniche royal est capable de détecter, des heures à l'avance, les crises d'épilepsie de sa maîtresse, de sorte que celle-ci peut prendre les précautions nécessaires. D'ailleurs, Pepper a été intronisé, récemment, au Panthéon québécois des animaux. À «Animo», ce dimanche, 19h30, à Radio-Canada.

Ce dimanche, 21h, Historia diffuse «Montréal 1976: le rêve olympique». Il y a 40 ans, Jean Drapeau, le maire de l'époque, a voulu faire de Montréal une ville olympique. Ce fut un projet révolutionnaire à bien des niveaux. En plus de pénétrer dans les coulisses de cette gigantesque entreprise, on assiste à l'éveil de toute une société invitée à faire partie de la classe des grands, et en particulier à la réaction d'athlètes ou de futurs athlètes tentés par l'inimaginable.

À Télé-Québec, le jeudi 21 juillet, à 20h, «30 secondes pour changer le monde / Tabagisme» nous apprend qu'en 1960, la moitié de la population était accro à la cigarette. Certains se souviendront des publicités de cigarettes intégrées dans le scénario de «La Famille Plouffe». Bien que les compagnies aient su que fumer comporte des dangers, elles lançaient quand même des campagnes de publicité où on pouvait voir des médecins vanter le plaisir de fumer telle ou telle autre marque de cigarettes. Aujourd'hui, chaque heure, quelqu'un en meurt.

À RADIO-CANADA: La soirée du vendredi 22 juillet, sera l'affaire des femmes humoristes, car, à 19h, on présente «Le Grand Rire de Marie-Lise Pilote», suivi, à 19h30, d'un «Grand Rire au féminin».

À TVA: Le lundi 18 juillet, 20h, Philippe Laprise explique pourquoi il affirme «Je peux maintenant mourir», après avoir passé en revue maison, mariage, enfants, travail, malaises, embonpoint, la vie quoi…

À TÉLÉ-QUÉBEC: Quentin Tarantino et Stanley Kubrick se partagent quelques soirées cette semaine. Ce samedi, 21h, on retrouve Brad Pitt dans «Le commando des bâtards», drame de guerre dans une France occupée; le lendemain, 21h, «Fiction pulpeuse» met en vedette John Travolta et Bruce Willis, deux hommes de main qui baignent dans des histoires compromettantes. Le mardi 19 juillet, 21h, Stanley Kubrick prend la relève avec «Les yeux grands fermés», alors que Tom Cruise et Nicole Kidman se prêtent à des aventures sexuelles équivoques; le mercredi 20 juillet, 21h, dans «Full Metal Jacket», Matthew Modine et Adam Baldwin se retrouvent dans un camp d'entraînement pour Marines et, le jeudi 21 juillet, 21h, on sombre dans l'horreur avec «Shining - L'enfant lumière», avec Jack Nicholson et Shelley Duvall. Une famille doit faire face à des manifestations étranges dans un hôtel désert.

À TV5: L'avenue des Champs-Élysées attire environ 300 000 visites chaque jour. On dit qu'elle est la plus belle au monde, raison qui a sans doute provoqué une hausse massive des loyers commerciaux. «Les Champs-Élysées, la folie des grandeurs», le lundi 18 juillet, 19h.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.