NOUVELLES
09/07/2016 09:23 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Tour de France - 8e étape: déclarations

Adam Yates (GBR/Orica), 2e du général et maillot blanc: "Je n'ai pas eu beaucoup de chance avec l'accident de la flamme rouge mais ça ne m'a pas trop affecté physiquement, je me sens bien. Aujourd'hui, j'ai juste voulu tenir le coup. Ça a roulé à fond du début à la fin. Dans la dernière ascension, j'étais à la limite. Je suis juste content de garder le maillot blanc. Ça aurait été sympa de prendre le jaune, mais j'ai l'impression que Chris Froome va le garder jusqu'à Paris. Je suis venu ici pour gagner des étapes, pas pour jouer le général. Tout ce qui vient en plus, c'est du bonus."

Richie Porte (AUS/BMC), 10e de l'étape: "Quand Froome a fait le trou, Quintana n'a pas voulu mener la chasse. Tejay (Van Garderen) et moi, on s'est entendu pour essayer de revenir sur Froome autant que c'était possible. Mais il était déjà hors de notre vue. C'est dommage que nous l'ayons pas repris mais la journée a été bonne. Demain (dimanche), ce sera peut-être l'étape la plus difficile de ce Tour. Si Tejay et moi sommes devant et si Froome et Quintana sont isolés, on verra ce qu'on peut faire."

Warren Barguil (FRA/Giant), 16e de l'étape: "C'est mon premier coup de chaud et je l'ai mal vécu. Je n'avais pas les bonnes jambes, sans qu'elles soient pour autant mauvaises. J'espère retrouver mes jambes du Tour de Suisse. 1 min 41 sec de retard, c'est beaucoup. Il y avait moyen de se rapprocher mais tout le monde n'a pas collaboré dans la descente. J'étais un peu énervé. Kelderman n'a pas roulé, c'est un attentiste."

Thibaut Pinot (FRA/FDJ), 51e de l'étape: "Aujourd'hui j'ai tenté mais ça n'a pas marché. Je retenterai. J'ai retrouvé des sensations même si elles ne sont pas optimales. Je suis passé en tête au sommet du Tourmalet qui est un col mythique. Le GP de la Montagne ? Bien sûr, ça peut être un objectif mais la priorité est de gagner une étape. Le maillot à pois viendra s'il doit venir. Le Tour commence seulement."

Julian Alaphilippe (FRA/Etixx), 69e de l'étape: "C'est la première grosse galère ! J'ai voulu partir dans une échappée mais j'étais en surrégime et j'ai levé le pied pour ne pas exploser. Après, je me suis accroché. Je voulais juste ne pas finir trop loin. C'est comme ça qu'on apprend. Je continue l'apprentissage. Des étapes pareilles sont destinées aux grimpeurs."

jm/yk