NOUVELLES
09/07/2016 14:04 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Quand des vendeurs tentent de profiter de l’explosion à Mississauga

Près de deux semaines après l'explosion d'une maison à Mississauga, certains vendeurs tentent de profiter des résidents du quartier en passant de porte en porte pour leur proposer de remplacer leurs fournaises.

Roman Stasiw vit à quelques rues de la maison qui a explosé le 28 juin dernier. Quelques jours après le drame, un vendeur frappe à sa porte et lui propose d'acheter une nouvelle fournaise.

Roman Stasiw a répondu au jeune homme que c'était de très mauvais goût de tenter de profiter de cette tragédie. « Je lui ai fermé la porte au nez », dit-il.

Selon lui, d'autres voisins ont aussi reçu la visite de ces vendeurs.

Un projet de loi à l'étude

Le député libéral d'Etobicoke Centre, Ivan Baker, a déposé un projet de loi à Queen's Park pour interdire la vente de fournaises et de climatiseurs en porte-à-porte.

Si la loi est adoptée, un acheteur aura quatre ans pour se faire rembourser auprès d'un vendeur en porte-à-porte.

Le projet de loi du député a passé la deuxième lecture et doit maintenant être étudié en comité.

Collecte de fonds

Alors que certains tentent de profiter du drame, d'autres veulent donner un coup de main aux 69 familles qui n'ont toujours pas pu retourner chez elles.

Centraide veut récolter 50 000 $ dans une nouvelle campagne de financement pour les aider.

Avec le reportage de Philippe de Montigny