NOUVELLES
09/07/2016 10:43 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Le dopage encore très présent au Kenya

Le dopage des athlètes se poursuit au Kenya malgré les assurances des autorités du pays qui ont pris des mesures récemment pour se conformer aux normes internationales.

Dans un documentaire diffusé samedi, la télévision allemande ARD, qui a mené l'enquête avec le Sunday Times, affirme avoir découvert des preuves de pratiques de dopage à l'EPO notamment dans le centre d'entraînement en haute altitude d'Iten sur les hauts-plateaux du Kenya. Situé à 2.400 mètres d'altitude, il est très prisé des athlètes kenyans comme européens.

Les enquêtes ARD sur le dopage ont notamment contribué à la décision de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) de suspendre la Fédération russe jusqu'à nouvel ordre. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) rendra une décision le 22 juillet sur la présence de 68 athlètes russes aux JO en août.

La chaîne indique avoir introduit une personne se faisant passer pour un athlète européen dans le centre d'entraînement et montre des images de boîtes d'EPO à l'intérieur, ainsi que des emballages vides et des seringues usagées dans une poubelle.

Le documentaire montre comment il est possible de se procurer de l'EPO dans des pharmacies des environs. Filmés à leur insu par un journaliste se faisant passer pour un athlète à la recherche de produits dopants, deux médecins kenyans proposent leurs services.