NOUVELLES
09/07/2016 09:35 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Le Canada prévoit toujours participer à une mission de paix des Nations unies

VARSOVIE, Pologne — Le gouvernement Trudeau souhaite toujours participer à une mission de maintien de la paix des Nations unies malgré sa décision d'envoyer des effectifs militaires considérables en Europe de l'Est.

Le premier ministre Justin Trudeau a rencontré le président de la Lettonie Raimonds Vejonis au sommet des dirigeants de l'OTAN, samedi, en Pologne, afin de discuter de l'intention du Canada de déployer 450 soldats dans l'État de la mer Baltique.

Cette décision vise à répondre au comportement «inacceptable» de la Russie par rapport à l'Ukraine, notamment, a expliqué le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion. Il s'agit du contingent militaire le plus important du Canada depuis plus de dix ans, selon le premier ministre Trudeau.

Cependant, tant M. Dion que le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, ont souligné que le gouvernement libéral avait toujours l'intention de trouver une mission de maintien de la paix de l'ONU pour le Canada.

M. Sajjan estime que le gouvernement ne peut pas se contenter de répondre aux crises; il doit également examiner les cas où il pourrait aider à freiner ou éviter les conflits.

Stéphane Dion a indiqué que le Canada recevait des requêtes de «partout», ajoutant que toutes les demandes ne pouvaient pas être acceptées. Le gouvernement doit donc être «très sélectif» et choisir les missions auxquelles le Canada pourrait contribuer de façon significative, a-t-il expliqué.

Le ministre Sajjan a assuré que l'armée canadienne dispose des ressources nécessaires pour participer à mission de maintien de la paix tout en envoyant des troupes en Europe de l'Est.