NOUVELLES
09/07/2016 00:53 EDT | Actualisé 09/07/2017 01:12 EDT

GB: Andrea Leadsom critiquée pour des propos sur la maternité

Andrea Leadsom, l'une des deux candidates au poste de Premier ministre britannique, a été critiquée samedi pour avoir apparemment suggéré que sa concurrente, Theresa May, était moins bien placée qu'elle pour succéder à David Cameron parce qu'elle n'est pas mère.

Dans le quotidien The Times de samedi, la secrétaire d'Etat à l'Energie Andrea Leadsom, qui est mariée et mère de deux garçons et d'une fille, est citée en disant que Theresa May, sa concurrente, "a peut-être des nièces, des neveux", "mais j'ai des enfants qui vont avoir des enfants qui prendront directement part à ce qui va se passer plus tard".

La ministre de l'Intérieur Theresa May n'a pas d'enfants et a expliqué dans une interview cette semaine qu'elle n'avait pas pu en avoir avec son mari.

Les deux femmes s'affrontent dans la course à la succession de David Cameron à la tête du parti conservateur. Les militants du parti doivent désormais les départager et la nouvelle Premier ministre, la première femme depuis Margaret Thatcher, sera désignée le 9 septembre.

Selon le Times, Andrea Leadsom aurait ajouté: "je pense réellement qu'être une mère signifie que vous avez un intérêt réel dans l'avenir de notre pays, une participation tangible".

Après la publication de cet article, Andrea Leadsom a réagi sur Twitter en publiant un lien vers l'article et ce commentaire: "Absolument épouvantable et l'exact contraire de ce que j'ai dit. Je suis dégoûtée".

Le député conservateur David Gauke, qui soutient Theresa May, a écrit sur Twitter: "j'aimerais penser qu'il s'agit d'une maladresse verbale, pas d'un calcul. Si c'est le second, beurk...Dans les deux cas, ça mérite des excuses".

Un ancien conseiller de David Cameron, Andrew Cooper, a ajouté: "Theresa May a dit aux Tories en 2002 qu'ils étaient un +parti de méchants+. David Cameron a passé 11 ans à essayer de régler ça. Andrea Leadsom = parti de méchants à nouveau".

L'article citant Andrea Leadsom a été publié alors que Theresa May s'est engagée vendredi soir à mener "une campagne propre", appelant son adversaire à faire de même.

Dans ce communiqué, la ministre de l'Intérieur prenait cinq engagements notamment celui de rester "dans les limites acceptables du débat politique".

mc/cr/

TWITTER