NOUVELLES
09/07/2016 02:31 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Euro-2016/France - Lloris: après Knysna, "ça n'a pas été facile"

"Ca n'a pas été facile, pas évident, mais on a su se relever et remonter la pente", a expliqué samedi le capitaine de l'équipe de France Hugo Lloris à propos du traumatisme du Mondial-2010 et du scandale de Knysna.

"On a traversé une crise dans le football français. Ça n'a pas été facile mais on a su le faire étape par étape", a reconnu le gardien français, en conférence de presse au Stade de France à la veille de la finale de l'Euro-2016 contre le Portugal.

"Monter une grande équipe, ça demande beaucoup de temps. Le temps et l'expérience, ça ne s'achète pas. C'est le mérite du sélectionneur et des joueurs", a-t-il lancé, en référence aux Espagnols, champions du monde 2010 et d'Europe 2008 et 2012, et aux Allemands, champions du monde en 2014. Roja et Mannschaft ont dominé le football mondial ces dix dernières années.

"Il a fallu faire énormément d'efforts, se rapprocher des gens, reprendre les bases. Six ans après, ça prend énormément de temps. On a fait énormément d'effort pour en arriver là. On a envie de montrer une autre image. On ne peut pas changer le passé, mais construire l'avenir", a abondé le défenseur Bacary Sagna.

Au Mondial-2010 en Afrique du Sud, les Français basés à Knysna avaient stupéfait le monde entier, en refusant de s'entraîner en solidarité avec leur coéquipier Nicolas Anelka, renvoyé de la sélection après avoir insulté le sélectionneur Raymond Domenech.

La scène était restée dans les mémoires avec des joueurs refusant de descendre du bus et Domenech lisant un communiqué des joueurs pour expliquer leur grève.

Ils avaient été éliminés au 1er tour et l'image renvoyée par les Bleus avait été désastreuse, marquant une rupture avec le public.

kn-nip-tba/adc