NOUVELLES
09/07/2016 18:21 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Des manifestants dénoncent la brutalité policière en Louisiane

BATON ROUGE, La. — Quelques centaines de personnes étaient rassemblées samedi soir devant le quartier général de la police à Baton Rouge, en Louisiane, pour protester contre la mort d'un homme noir, Alton Sterling, tué par deux policiers blancs dans un stationnement cette semaine.

À un certain moment durant la soirée, la tension était palpable et des policiers en tenue antiémeute sont arrivés, apparemment pour dégager la route afin que les véhicules puissent circuler.

Un porte-parole de la police a indiqué que deux armes à feu avaient été saisies et que plusieurs personnes avaient été arrêtées.

Les policiers ont ensuite quitté les lieux et la circulation a pu reprendre. Des manifestants brandissaient des affiches écrites à la main tandis que des automobilistes klaxonnaient pour exprimer leur appui. Certains se sont arrêtés et ont offert des bouteilles d'eau aux protestataires.

Des manifestants portaient des t-shirts avec les slogans «I cant' keep calm I have a black son» (Je ne peux pas rester calme, j'ai un fils noir) ou «Black Lives Matter» (La vie des Noirs compte).

Une résidante de Baton Rouge, Marie Flowers, s'est rendue à la manifestation avec ses trois enfants. Elle a affirmé que les résidants du quartier où l'incident s'est produit mardi étaient frustrés.

Un autre manifestant, Lael Montgomery, a déclaré que la communauté afro-américaine réclamait la fin de la brutalité policière. Il a souligné qu'il ne voulait pas que quelqu'un soit blessé durant le rassemblement et a reconnu que les policiers étaient sur le qui-vive après le meurtre de cinq d'entre eux par un tireur embusqué à Dallas, jeudi.