NOUVELLES
09/07/2016 14:06 EDT | Actualisé 10/07/2017 01:12 EDT

Commerce de la marijuana : de possibles restrictions sur la publicité font débat

Tandis que le gouvernement libéral s'apprête à présenter une loi sur la légalisation du cannabis au printemps prochain, un groupe de travail composé de neuf membres étudie la mise en place de restrictions pour le marketing de la marijuana, comme celle d'un emballage neutre.

« Puisque le marketing de la marijuana ne servirait qu'à normaliser le produit et à encourager sa consommation dans la société, il a été proposé de limiter strictement la promotion du cannabis afin de réduire les risques associés », est-il écrit dans un document de consultation du fédéral. 

Mark Zekulin, le président de Tweed Inc., un producteur de marijuana, estime que le fait de bannir la publicité ne rendrait pas service aux clients qui veulent faire un choix entre plusieurs variétés. « Les gens vont en consommer, la question est de savoir si on est capable de les informer correctement sur le type de produit qu'ils souhaitent acheter », dit-il.

Les producteurs de marijuana précisent que certaines souches de cannabis entraînent un effet de fatigue, alors que d'autres procurent un effet dynamisant.

Santé Canada a déjà établi des limites strictes pour la présentation et la promotion de produits liés à la marijuana médicale sur les sites web et les réseaux sociaux. Plusieurs entreprises ont été contraintes d'arrêter de présenter leurs produits de façon aussi aguichante.

Certaines d'entre elles ont misé fortement sur la promotion en présentant des ambassadeurs très connus, comme chez Tweed Inc. qui a engagé le rappeur Snoop Dogg, une personnalité très populaire chez les jeunes notamment.

Mark Zekulin souligne l'importance des marques dans son industrie. « Il y a déjà des copies existantes des produits Tweed », dit-il.

« Notre marque Tweed Inc. est plus associée au côté récréatif de la marijuana, alors que notre autre marque Bedrocan a une connotation plus médicale », précise-t-il.

De son côté, l'association Cannabis Canada, qui représente la majorité des producteurs officiels au pays, souhaite parler de la question du marketing et de l'emballage neutre avec le groupe de travail. Sa directrice générale Collette Rivet aimerait voir des restrictions semblables à celle de l'industrie de l'alcool.

Le groupe de travail sur la légalisation de la marijuana au Canada rendra son rapport au gouvernement en novembre.