NOUVELLES
08/07/2016 05:24 EDT | Actualisé 08/07/2016 05:28 EDT

Washington a expulsé deux responsables russes après une attaque contre un diplomate américain

WASHINGTON, DC - JULY 08:  A U.S. flag flies at half-staff above the Treasury Department July 8, 2016 in Washington, DC. President Barack Obama has ordered U.S. flags to be flown at half-staff at the White House and public facilities throughout the U.S until sunset, July 12, 2016.  (Photo by Alex Wong/Getty Images)
Alex Wong via Getty Images
WASHINGTON, DC - JULY 08: A U.S. flag flies at half-staff above the Treasury Department July 8, 2016 in Washington, DC. President Barack Obama has ordered U.S. flags to be flown at half-staff at the White House and public facilities throughout the U.S until sunset, July 12, 2016. (Photo by Alex Wong/Getty Images)

Les Etats-Unis ont expulsé deux responsables russes après une attaque perpétrée en juin à Moscou par un policier contre un diplomate américain, a rapporté vendredi le département d'Etat.

"Le 17 juin, nous avons expulsé deux responsables russes des Etats-Unis en réponse à cette attaque", a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine John Kirby.

Cette annonce intervient après que les Etats-Unis se soient plaints auprès de la Russie d'une campagne croissante de harcèlement et d'intimidation contre leurs diplomates et leurs familles à Moscou.

M. Kirby a expliqué que le 6 juin un policier russe avait agressé un diplomate américain accrédité qui était en train de pénétrer dans l'enceinte de l'ambassade américaine à Moscou, après que ce responsable américain eut décliné son identité.

"L'action est injustifiée et a mis en danger la sécurité de notre employé. L'affirmation par la Russie que le policier protégeait l'ambassade d'un individu non identifié est simplement fausse", a affirmé le représentant de la diplomatie américaine.

Les services de sécurité russes ont "intensifié leur harcèlement contre le personnel américain dans le but de perturber nos opérations diplomatiques et consulaires", a ajouté M. Kirby.

Washington a "pressé" en privé Moscou de cesser ce harcèlement, a précisé le porte-parole.

Le secrétaire d'Etat John Kerry avait déjà évoqué cette question avec le président russe Vladimir Poutine en mars, avait rapporté fin juin la diplomatie américaine.

Le Washington Post avait rapporté que les services russes menaient des filatures peu discrètes des diplomates et de leurs familles, s'invitaient à des soirées où ils se trouvaient et payaient même pour obtenir des articles négatifs à leur sujet dans la presse.

Selon des responsables du département d'Etat cités fin juin par le Washington Post, le harcèlement russe s'est intensifié depuis l'invasion russe en Ukraine en 2014, à l'origine de sanctions occidentales contre Moscou.

VOIR AUSSI:

Galerie photoLa Russie célèbre la victoire sur l'Allemagne nazie avec une grande parade Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter