NOUVELLES
06/07/2016 10:49 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

Pesticides et abeilles: un organisme fédéral devant les tribunaux

TORONTO — Des groupes environnementaux iront devant les tribunaux concernant des permis accordés par le fédéral à deux pesticides soupçonnés d'être derrière l'effondrement des populations d'abeilles.

La poursuite, déposée à la Cour fédérale de Toronto, cible les néonicotinoïdes, qui comptent parmi les pesticides les plus utilisés au Canada.

Les quatre groupes environnementaux, soit la Fondation David Suzuki, les Amis de la Terre Canada, Ontario Nature et le Wilderness Committee, allèguent que l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada n'a pas su appliquer ses propres règles en autorisant l'emploi de ces insecticides.

Ils soutiennent que l'organisme fédéral n'a jamais consulté la population relativement à ces produits, en dépit de ses propres réserves quant à leurs effets.

Des études américaines indiquent que les néonicotinoïdes causent parfois du tort aux abeilles et agissent différemment sur les abeilles sauvages et domestiques.

Les abeilles sont considérées comme cruciales puisqu'elles pollinisent les plantes qui fournissent une part non négligeable de l'alimentation humaine.