NOUVELLES
06/07/2016 06:40 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

Népal: les autorités revendent du riz donné pour les victimes du séisme

Le Népal vend des milliers de tonnes de riz donnés par la Chine et le Bangladesh pour aider les victimes du séisme de 2015, a déclaré un responsable népalais mercredi, alors que les survivants font toujours face à des risques de pénuries alimentaires.

En avril 2015, près de 9.000 personnes avaient perdu la vie dans un séisme de magnitude 7.8, qui avait également détruit plus de 500.000 habitations et laissé des milliers de Népalais sans abri.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) avait estimé à environ 1,4 million le nombre de personnes qui avaient besoin d'une aide alimentaire d'urgence, conduisant plusieurs pays à venir en aide au Népal.

Selon l'agence gouvernementale népalaise de gestion alimentaire (Nepal Food Corporation), le Bangladesh et la Chine avaient donné environ 11.200 tonnes de riz, dont seulement 20% ont été distribués par le gouvernement aux victimes du séisme.

"Le reste du riz est entreposé depuis 10 mois, et maintenant que le Bangladesh nous a donné encore plus de riz, nous n'avons plus assez d'espace pour tout stocker," a déclaré Pawan Kumar Karki, porte-parole du NFC.

"Nous avons donc commencé à vendre le riz le mois dernier, et nous allons consacrer les revenus de la vente à un fonds du gouvernement," a déclaré M. Karki à l'AFP.

Aucun détail sur ce fonds n'était disponible dans l'immédiat.

Les autorités ont arrêté de distribuer du riz en juin 2015, seulement quelques semaines après le séisme, a précisé M. Karki.

Mais plus d'un an après la catastrophe, les victimes font toujours face à un risque de pénurie alimentaire, selon des responsables de l'aide humanitaire interrogés par l'AFP.

Environ 4 millions de personnes vivent toujours dans des abris temporaires.

"Malgré des améliorations, il y a encore des poches d'insécurité alimentaire dans certains foyers, notamment chez les mères célibataires ou les communautés marginalisées," a déclaré une porte-parole du PAM.

Critiqué, le gouvernement népalais a promis de relancer la reconstruction d'écoles et d'hôpitaux et d'accélérer la distribution d'indemnités d'un montant de 2.000 dollars promis aux foyers sans abri.

Jusqu'à présent, seules 24.000 familles ont reçu une première tranche de cette indemnité, soit moins de 5% des personnes laissées sans abri par le séisme.

amu/erf/aph/nos/rap