NOUVELLES
06/07/2016 12:16 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

JO-2016/Zika: Merritt prêt à aller défendre son titre olympique contre l'avis de ses médecins

L'Américain Aries Merritt s'est dit prêt mercredi à aller défendre son titre olympique du 110 m haies aux JO-2016 de Rio, et ce contre l'avis de ses médecins qui redoutent les répercussions du virus Zika sur sa santé, alors qu'il a subi une greffe de rein en septembre.

"Mes médecins sont inquiets, car je suis plus facilement exposé aux infections et virus que les autres athlètes", a expliqué Merritt, avant son entrée en lice aux sélections olympiques américaines à Eugene (Oregon).

"Ils s'inquiètent vraiment, vraiment beaucoup. Ils m'ont demandé à plusieurs reprises +Avez vous songé à ne pas aller à Rio ?+ et je leur ai répondu que si je décrochais ma qualification, ce n'était pas une option", a insisté Merritt.

L'athlète, qui souffrait d'une maladie génétique, a reçu une transplantation rénale en septembre dernier et a repris l'entraînement en janvier alors que ses médecins lui conseillaient d'attendre 2017. Le détenteur du record du monde pointe à la 7e place du bilan annuel mondial, avec son chrono de 13 sec 24/100 réalisé le 18 mai lors de la réunion de Pékin, comptant pour la Ligue de diamant.

Le virus Zika, qui sévit actuellement au Brésil, est transmis par le moustique Aedes aegypti et touche 1,5 million de personnes dans le pays hôte des Jeux.

Il est responsable, selon l'OMS, de microcéphalie, une malformation grave et irréversible se caractérisant par une taille anormalement petite du crâne des nouveaux-nés. Dans de rares cas, il peut entraîner des problèmes neurologiques chez l'adulte.

Merritt, lui, refuse de s'inquiéter alors que plusieurs sportifs, notamment des joueurs de golf comme l'Australien Jason Day et le Nord-Irlandais Rory McIlroy, ont renoncé à aller à Rio par peur du virus Zika.

"On a aussi le virus Zika aux Etats-Unis, je ne l'ai pas attrapé. Pour moi ce n'est pas un problème", a-t-il rappelé.

"De toutes façons, dès qu'il y a un gros événement, il y a toujours des polémiques (...) Mais les JO pour l'athlétisme, c'est notre Super Bowl, tout le monde regarde les JO aux Etats-Unis, bien plus que des Championnats du monde", a conclu Merritt.

Les séries du 110 m haies des sélections américaines sont programmés vendredi, et les demi-finales et la finale samedi.

rcw/jr/jco