NOUVELLES
06/07/2016 07:30 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

JO-2016 - Tirs contre des soldats venus protéger les sites olympiques

Une voiture de la Force nationale du Brésil a été visée par des tirs mardi, le jour où 22.000 de ses soldats sont venus garder les sites olympiques des JO-2016 de Rio, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de la Justice.

"Une voiture de la Force nationale rentrait d'une mission de reconnaissance quand elle a été visée par un tir. Un rétroviseur a été atteint, personne n'a été blessé. Les agents ont répliqué et l'échange de tirs a duré quelques secondes. Aucun assaillant n'a été interpellé", a déclaré un porte-parole du ministère à l'AFP, confirmant des informations parues dans la presse brésilienne.

Le véhicule se trouvait sur l'Avenida Brasil, une des principales artères de Rio, dans le nord de la ville.

Les autorités répètent que la sécurité sera assurée lors des premiers JO en terre sud-américaine (5-21 août).

"Le pays a préparé un solide programme de sécurité, qui comprend 85.000 membres des différentes forces du gouvernement fédéral, de l'Etat (régional) et de la municipalité", a ainsi déclaré le président par intérim Michel Temer dans une tribune publiée par certains titres de la presse internationale.

"Ce sera une garantie pour que la fête sportive se déroule dans un climat de totale tranquillité et paix", a-t-il ajouté. "Ces forces agiront de manière intégrée pour assurer la protection des athlètes, des délégations techniques, des chefs d'Etat, des autorités, des touristes, des habitants et des journalistes".

Le gouvernement fédéral a débloqué une aide de 2,9 milliards de reais (79 M EUR) à l'attention de l'État régional de Rio, qui traverse une grave crise budgétaire, afin de pouvoir payer les salaires des policiers et pourvoir à des besoins basiques, du papier hygiénique au carburant.

Avec quelque 500.000 visiteurs attendus, les autorités brésiliennes ont l'intention de reproduire pour les JO le modèle éprouvé avec succès au Mondial-2014 de football. Les policiers d'élite français du Raid notamment sont venus présenter leurs méthodes antiterroristes.

De janvier à fin avril, 1.715 personnes ont été tuées à Rio, soit 15,8% de plus que pendant la même période de 2015, selon un rapport de l'Institut de sécurité publique diffusé en mai.

ybl/ka/ps