NOUVELLES
06/07/2016 06:52 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

France : un homme poursuivi pour dénonciation d'une agression islamiste "imaginaire"

Un gérant bénévole d'une association caritative dans la banlieue de Paris, soupçonné d'avoir inventé une agression islamiste à son encontre, sera jugé en novembre pour "dénonciation de crime ou délit imaginaire", a annoncé mercredi le parquet.

L'enquête "n'a pas permis de confirmer les éléments de son récit de l'agression", a précisé le parquet de Bobigny, près de Paris, dans un communiqué.

Cet homme de 59 ans, responsable d'un centre des "Restos du Coeur" à Montreuil (banlieue est de la captiale), avait raconté aux policiers la semaine dernière avoir été agressé à l'arme blanche par deux personnes, aux cris selon lui de "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), "chien d'infidèle".

Blessé à l'arme blanche à l'abdomen et à la clavicule, il avait lui-même appelé les secours et déclaré aux policiers avoir été agressé par un couple armé d'une hache et d'un couteau.

"Personne n'a confirmé ses déclarations", a indiqué une source proche de l'enquête, précisant que les caméras de surveillance alentour n'avaient pas non plus enregistré d'images de personnes prenant la fuite.

Le 12 mai, un enseignant juif qui était accusé d'avoir inventé une agression antisémite, quelques jours après les attentats jihadistes du 13 novembre 2015, suscitant alors un vif émoi, a été condamné à Marseille à six mois de prison avec sursis.

tll/myl/mra/nou/mct