NOUVELLES
06/07/2016 12:55 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Champion d'Europe ? Le Portugal y pense depuis 2004

Entre l'Euro et le Portugal, c'est un peu "Je t'aime, moi non plus". Les Lusitaniens ont souvent approché le Graal sans jamais y tremper les lèvres. Dimanche à Paris, Cristiano Ronaldo et les siens auront une 2e chance de le faire après la finale perdue de 2004.

Mercredi à Lyon, ils disputaient leur quatrième demi-finale sur les cinq dernières éditions (la 5e en ajoutant celle de 1984 perdue contre la France). Ils l'ont gagné face au pays de Galles (2-0) et auront droit au Stade de France dimanche, contre la France ou l'Allemagne.

Retour sur cette saga des années 2000.

. 2000: la main d'Abel Xavier, le but en or de Zizou.

Le Portugal de Joao Pinto, Nuno Gomes et Luis Figo est plein de promesses. L'équipe atteint les demi-finales après avoir notamment pris le meilleur sur l'Angleterre, la Roumanie et surtout l'Allemagne, après un triplé de Sergio Conceiçao (3-0). Mais après avoir sorti la Turquie en quart de finale (2-0), la formation entraînée par Humberto Coelho tombe sur un os: la France, championne du monde en titre. Le match est un duel fantastique entre deux Ballons d'Or. Figo et Zidane. Si les Portugais ouvrent la marque, c'est le Français qui qualifiera les siens, grâce à un but en or durant la prolongation, sur un penalty vivement contesté par les Portugais. Le défenseur Abel Xavier juge sa faute de main "fictive".

. 2004: drame à la grecque, les larmes de Ronaldo.

Favoris à domicile, les Portugais déchantent: la Grèce va battre à deux reprises l'équipe hôte qui découvre un génie dans ses rangs, le jeune (19 ans) Cristiano Ronaldo. Les Hellènes créent la surprise en s'imposant dès le premier match. Plus grave, ils l'emportent aussi en finale (1-0). La déception est énorme pour une équipe qui avait auparavant dominé des grandes nations comme l'Angleterre, la Russie ou les Pays-Bas. Ronaldo craque: ses larmes vont émouvoir tout un pays.

. 2008: le réalisme allemand.

Cristiano Ronaldo a mûri et est, à 23 ans, déjà le leader de sa formation. L'équipe dirigée par le Brésilien Luis Felipe Scolari développe un jeu flamboyant et fait rapidement partie des favoris. Le Portugal s'arrêtera toutefois au stade des quarts de finale, battu par une Allemagne plus efficace. La Manschaft mène rapidement. Le match devient fou, emballant. Mais malgré des buts de Nuno Gomes et Helder Postiga, le Portugal s'incline 3-2 face aux futurs finalistes. "Nous étions meilleurs qu'eux", dira Ronaldo.

. 2012: la loterie des tirs aux buts face à la Roja.

Le Portugal atteint le stade des demi-finales pour la troisième fois lors des quatre derniers championnats d'Europe, où il pousse l'Espagne, championne d'Europe et du monde en titre, aux tirs au but après un match étouffant (0-0). La Seleção s'incline 4-2 face aux futurs champions d'Europe après que Moutinho et Alves aient manqué leur tentative. Ronaldo, dernier tireur, n'a même pas le temps de tenter sa chance, la Selecçao étant éliminée avant son tour. Consolation: le Portugal sera la seule équipe à ne pas s'être inclinée face à l'Espagne dans le temps réglementaire. Ronaldo et Pepe sont retenus par l'UEFA dans l'équipe type du tournoi.

. 2016: CR7 égale Platini

Quatre ans plus tard, CR7 et Pepe sont toujours les cadres de la Selecçao. Mais Pepe est forfait sur blessure pour la demi-finale. Pas grave pour Cristiano Ronaldo, qui ouvre le score (1-0;50e) et égale ainsi le record de Michel Platini dans l'histoire de l'Euro. Soit 9 buts, incrits pour "Platoche" dans une seule édition, en 1984, tandis qu'il aura fallu Euros au joueur du Real Madrid pour y parvenir. Nani a doublé la marque (2-0; 53e). Il reste un match à Ronaldo, contre la France ou l'Allemagne, pour monter sur le toit de l'Europe. Et passer éventuellement devant Platini.

bnl/pgr/cto