NOUVELLES
06/07/2016 07:08 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

Des manifestants kényans incendient un commissariat de police

NAIROBI, Kenya — Des manifestants kényans ont incendié mercredi un commissariat de police, au moment où des milliers de personnes descendaient dans les rues pour dénoncer des exécutions extrajudiciaires attribuées à la police.

Des centaines d'avocats sont allés manifester devant le quartier général de la police.

Les manifestations découlent des meurtres de trois hommes, dont un avocat des droits de la personne, possiblement par des policiers. Un tribunal a ordonné plus tôt cette semaine que quatre suspects soient maintenus en détention pendant encore deux semaines, sans caution, pendant que l'enquête se poursuit.

Les corps de l'avocat Willie Kimani, de son client Josephat Mwenda et du chauffeur de taxi Joseph Muiri ont été repêchés d'une rivière vendredi dernier. Ils étaient portés disparus depuis le 23 juin.

M. Kimani défendait M. Mwenda d'accusations qui, selon des militants, avaient été fabriquées de toutes pièces pour camoufler le fait qu'un policier lui avait tiré dessus illégalement en avril 2015.