NOUVELLES
06/07/2016 08:09 EDT | Actualisé 07/07/2017 01:12 EDT

Brexit: deux nouvelles firmes suspendent leurs fonds immobiliers au Royaume-Uni

Deux nouvelles firmes financières ont suspendu leurs fonds immobiliers au Royaume-Uni en raison d'un afflux de demandes d'investisseurs pressés de récupérer leur placement, portant à cinq les groupes poussés à cette extrémité sous la panique depuis le début de la semaine.

"La décision a été prise en raison de pressions exceptionnelles exercées sur les fonds, résultats de l'incertitude suivant le référendum sur l'UE et de la récente suspension d'autres fonds immobiliers", a expliqué mercredi Henderson Global Investors, qui gère 3,9 milliards de livres d'actifs immobiliers dans le pays (4,6 milliards d'euros).

Columbia Threadneedle a expliqué pour sa part avoir gelé les activités de deux fonds immobiliers. La société a souligné avoir été en capacité de faire face aux demandes de retraits de ces investisseurs jusqu'à présent, mais a précisé interrompre l'activité car elle s'attend à ce que "ces demandes de ventes continuent" d'affluer en raison de l'angoisse ambiante.

Ses fonds disposent de 1,4 milliard de livres (1,6 milliard d'euros) de propriétés dans le pays, dont des entrepôts, des centres commerciaux, des magasins et des bureaux.

Trois autres firmes ont suspendu des fonds immobiliers pour la même raison depuis le début de la semaine. Comme ces trois autres groupes (Standard Life, Aviva Investors Property Trust et M&G Investments), Henderson et Columbia Threadneedle ont expliqué prendre cette décision pour "sauvegarder les intérêts des investisseurs".

Au total, les fonds suspendus gèrent pour quelque 14,4 milliards de livres d'actifs immobiliers (17 milliards d'euros).

Des investisseurs ont été pris de panique ces derniers jours face à la crainte d'un retournement du marché immobilier britannique, en plein boom ces dernières années notamment à Londres, après le vote en faveur du Brexit.

Confrontées à une demande massive de retraits, les entreprises qui gèrent ces fonds de placement préfèrent suspendre l'activité de ces fonds plutôt que de devoir liquider à la va-vite les propriétés immobilières qu'ils possèdent.

La Banque d'Angleterre a souligné mardi que "certains segments du marché, notamment sur le marché haut de gamme de Londres, étaient tendus", signifiant qu'ils ont atteint peut-être un niveau maximal.

La demande étrangère pour l'immobilier britannique a contribué à doper ce marché ces dernières années, comptant pour 45% de la valeur totale des transactions depuis 2009, a ajouté la banque centrale.

pn/mg/ger

AVIVA

STANDARD LIFE