NOUVELLES
02/07/2016 08:37 EDT | Actualisé 03/07/2017 01:12 EDT

Tour de France - Cavendish: "Je me souviens de mes 27 victoires"

Le Britannique Mark Cavendish, vainqueur pour la 27e fois dans le Tour, a déclaré se souvenir de chacune de ses victoires, même s'il reconnaît que celle obtenue samedi à Utah Beach est "spéciale".

Q: Cette victoire répare-t-elle l'échec de la première étape du Tour 2014 à Harrogate (Angleterre)?

R: "Gagner ici à Utah Beach, c'est spécial. Quand j'étais jeune, je voulais m'engager dans l'armée au Royaume-Uni. Gagner ici, c'est l'opportunité de montrer tout le respect que j'ai pour les soldats qui sont morts, ces soldats qui se sont battus pour notre liberté en Europe de l'Ouest. Il est vrai que toute étape du Tour de France est spéciale. J'en ai gagné 27 et je me souviens de chacune, de chaque ville d'arrivée, des circonstances exactes de mes victoires. Ce sont des moments qui changent la vie. Je reçois le maillot jaune, qui est le symbole du cyclisme. J'en suis fier, et aussi pour l'équipe Dimension Data. Nous courons dans cette équipe aussi pour une cause, pour que 5000 enfants puissent recevoir un vélo afin d'aller à l'école."

Q: Racontez-nous le sprint...

R: "Je pensais qu'on aurait le vent de dos et donc une arrivée très rapide. Mais le vent a un peu changé de direction dans les derniers kilomètres, il venait aussi de face. Je me suis mis dans la roue d'Edvald Boasson Hagen qui roulait très fort, puis j'ai préféré attendre dans la roue de Mark Renshaw avant de faire mon effort. J'ai eu un peu de chance que Sagan laisse un trou sur la droite et je m'y suis engouffré. J'y suis allé à fond et personne ne m'a dépassé. En franchissant la ligne, c'était une sensation formidable."

Q: Avez-vous bénéficié de vos entraînements pour la piste en vue des JO de Rio?

R: "La piste est bonne pour la force. On verra si c'est compatible avec l'endurance. Le Tour dure 3500 kilomètres et je serai peut-être lâché demain (dimanche). Aujourd'hui, les choses se sont bien passées. J'ai eu pour me lancer trois coureurs qui ont tenu un rôle important dans ma carrière (Eisel, Boasson Hagen, Renshaw) et aussi Reinardt Janse Van Rensburg. Ces quatre coureurs se sont fait la peau pour moi."

Propos recueillis en conférence de presse.

jm/pel