NOUVELLES
02/07/2016 10:41 EDT | Actualisé 03/07/2017 01:12 EDT

Tour de France - 1re étape: Cavendish, papa gâté

Ces derniers mois, on voyait plus souvent Mark Cavendish, friand des réseaux sociaux, en photo avec ses enfants que sur la plus haute marche d'un podium. Mais le Britannique a prouvé samedi qu'il n'était pas encore un heureux papa à la retraite, en remportant la 1re étape du Tour de France à Utah Beach (ouest de la France).

Il avait fait du maillot jaune l'un de ses trois objectifs de l'année, avec les jeux Olympiques et les Mondiaux.

A 31 ans, Cavendish a montré à ses grands rivaux du sprint, les Allemands André Greipel et Marcel Kittel et le Slovaque Peter Sagan, qu'il était toujours le roi de la spécialité. Ses 27 victoires d'étape dans la Grande Boucle donnent le tournis.

Au palmarès des vainqueurs d'étape sur le Tour, "Cav", 3e, se rapproche des deux premiers, deux semi-dieux du cyclisme: le Belge Eddy Merckx (34 succès) et le Français Bernard Hinault (28).

De quoi comprendre l'agacement du phénomène de l'île de Man lorsqu'on lui parle d'un duel Greipel-Kittel: "Ce dont les gens parlent m'importe peu, mon job est de gagner des courses". Ou encore quand on lui demande ce que ça fait de gagner un sprint qui réunit les meilleurs sprinteurs du monde: "j'ai gagné un sprint massif, je suis là pour ça, sinon je resterais à la maison".

Car Cavendish était repassé au second plan ces derniers mois: une victoire d'étape et au classement général au Tour du Qatar, une dans le Tour de Croatie et une dans le Tour de Californie, cela faisait presque maigre pour ce boulimique de triomphes sur la ligne.

- Papa poule -

Battu le week-end dernier lors de l'épreuve en ligne des championnats de Grande-Bretagne, Cavendish pouvait sembler sur le déclin, d'autant qu'il était passé à l'intersaison d'une équipe de premier plan (Etixx) à une équipe moins huppée (Dimension Data).

Il a d'ailleurs mis en valeur sa formation sud-africaine après sa victoire: "J'en suis fier, et aussi pour l'équipe Dimension Data. Nous courons dans cette équipe aussi pour une cause, pour que 5000 enfants puissent recevoir un vélo afin d'aller à l'école."

Les enfants, un sujet cher au Britannique: Cavendish est un véritable papa poule, et ne s'en cache pas.

Sur les réseaux sociaux, il s'affiche en effet en famille avec sa fille, née en 2012, et son fils, né en 2015, à la plage, au restaurant, déguisé pour Halloween...

Sa progéniture va peut-être devoir attendre encore un peu avant de pouvoir profiter de papa en permanence à la maison: celui qui a explosé en 2008, pour sa deuxième participation au Tour, en remportant quatre étapes, est programmé sur piste lors des JO de Rio (5-21 août) et s'est engagé avec Dimension Data jusqu'en 2018.

pyv/jm/pel