NOUVELLES
02/07/2016 00:36 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Sommet de l'Otan: La Pologne suspend le petit trafic frontalier avec la Russie

La Pologne suspend le petit trafic frontalier avec l'enclave russe de Kaliningrad et l'Ukraine et rétablit les contrôles à ses frontières, en raison du sommet de l'Otan, les 8 et 9 juillet à Varsovie et des Journées Mondiales de la Jeunesses JMJ du 27 au 31 juillet, a annoncé samedi le gouvernement polonais.

Les deux mesures entrent en vigueur à partir du 4 juillet a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué publié sur son site internet.

Le rétablissement des contrôles, un dispositif prévu par l'espace Schengen, concernera les frontières de la Pologne avec l'Allemagne, la République Tchèque, la Slovaquie et la Lituanie, ainsi que les ports maritimes et les aéroports internationaux. Il sera levé seulement après les JMJ, le 2 août.

Le régime du petit trafic frontalier avec l'enclave russe de Kaliningrad, introduit en 2012, permet à près d'un million d'habitants de l'enclave et aux habitants du nord-est de la Pologne de passer la frontière sans visa.

Sa suspension va affecter la vie de ces populations qui effectuent des aller-retour réguliers, en particulier les citoyens russes qui viennent massivement s'approvisionner en Pologne où les prix des produits alimentaires et d'autres biens de consommation sont inférieurs à ceux pratiqués qu'en Russie.

Les services de sécurité de la Pologne seront placés en état d'alerte maximale à l'occasion du sommet et des JMJ organisées du 27 au 31 juillet. On y attend la venue de près d'un million de jeunes du monde entier pour une rencontre avec le pape François.

Au sommet de l'Otan, Varsovie doit accueillir plus de 50 délégations nationales conduites par des chefs d'Etat et de gouvernement, dont notamment le président américain Barack Obama.

Le sommet doit entériner le renforcement militaire sans précédent de l'Otan à l'Est entamé depuis le début du conflit ukrainien.

mc/via/ia