NOUVELLES
02/07/2016 08:32 EDT | Actualisé 03/07/2017 01:12 EDT

La reprise économique se fait sentir à Warwick

La municipalité de Warwick, dans le Centre-du-Québec, se remet des coups durs des dernières années. Les emplois perdus lors d'importantes fermetures, comme celle de la Fromagerie Saputo, sont en bonne partie comblés avec la venue de nouveaux joueurs. 

L'entreprise Reflec, qui conçoit, fabrique et distribue des produits de fenestration, s'est par exemple installée dans la petite municipalité d'à peine 5 000 habitants. Ce joueur vient presque à lui seul combler les emplois perdus à l'entreprise Xérium, en juin 2015.

« On a ramené 85 emplois ici à l'usine de Warwick. On avait 4 usines, une à St-Romuald, une à Victoriaville, une à Saint-Christophe et une à Acton Vale. En raison de la baisse dans notre marché, on a décidé de se regrouper pour être plus performants », explique le président, Gabriel Gagnon. 

La fromagerie Victoria a de son côté récupéré les locaux laissés vacants par le géant Saputo en 2013 et emploie depuis avril dernier une trentaine de personnes. Ces emplois s'ajoutent à d'autres, récemment créés ici et là sur le territoire, à la grande satisfaction du maire.

« La disponibilité de la main-d'oeuvre spécialisée dans la région est intéressante pour les entreprises. Aussi, au conseil municipal, il ne faut pas se le cacher, on a comme priorité de maintenir un environnement économique favorable. On a une taxation très avantageuse pour les entreprises et les résidents aussi », explique Diego Scalzo.  

Seulement 4 locaux commerciaux sur les 125 existants sont actuellement vacants à Warwick.