NOUVELLES
02/07/2016 02:38 EDT | Actualisé 03/07/2017 01:12 EDT

Kaczynski appelle "à tendre la main" à la Grande-Bretagne

Le chef du parti conservateur au pouvoir en Pologne Jaroslaw Kaczynski a appelé samedi "à tendre la main" à la Grande-Bretagne et empêcher "la désintégration" de l'Union européenne.

"Il faut tendre la main (à la Grande-Bretagne - ndlr). Il faut donner une chance, une chance à la réintégration" de ce pays, a déclaré Kaczynski lors du Ve Congrès de son parti Droit et Justice (PiS) réuni à Varsovie.

Il a critiqué les premières propositions venues notamment de France d'accélérer le processus de sortie de la Grande-Bretagne après le référendum du 23 juin..

"Les premières propositions de ces grands pays vont dans le sens de la désintégration de l'Union. Nous ne pouvons pas baisser les bras et laisser faire les autres, les plus puissants", a déclaré Kaczynski, surtout dans la situation actuelle en Europe, notamment en Autriche, où le second tour de l'élection présidentielle devra être répété.

"Nous ne pouvons pas permettre que l'Union se désintègre", a encore déclaré l'homme politique polonais, généralement considéré comme eurosceptique, avant de souligner que "la société polonaise et son parti étaient pro-européens, même si on accusait le PiS du contraire".

Sans préciser quelles étaient les propositions de son gouvernement pour réintégrer la Grande-Bretagne dans l'UE, Kaczynski a déclaré qu'elles avaient déjà rencontré de premières réactions positives notamment en Allemagne, chez les sociaux-démocrates.

"La Grande-Bretagne est traitée aujourd'hui de manière arrogante, ce qui est une réaction hystérique" après le référendum sur le Brexit, a encore déploré le chef des conservateurs polonais.

Au début de la semaine, Kaczynski avait suggéré qu'il faudrait tenir un nouveau référendum en Grande-Bretagne pour qu'elle puisse retourner dans l'Union européenne.

mc/via/ia