NOUVELLES
02/07/2016 07:53 EDT | Actualisé 02/07/2016 07:55 EDT

Michael Salazar marque deux buts et l'Impact défait le Revolution

USA Today Sports / Reuters
Jul 2, 2016; Montreal, Quebec, CAN; New England Revolution forward Kei Kamara (13) scores a goal against Montreal Impact goalkeeper Evan Bush (1) during the first half at Stade Saputo. Mandatory Credit: Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

L'Impact avait besoin d'une étincelle et en absence de son étoile Didier Drogba, samedi, c'est le jeune Michael Salazar qui s'est chargé du spectacle.

À son premier départ en MLS, Salazar a marqué deux buts, Ignacio Piatti a également touché la cible sur un penalty et l'Impact a effacé un retard de deux buts avant de vaincre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre 3-2.

Drogba n'était pas en uniforme en raison d'une blessure à une cuisse, mais l'offensive montréalaise a trouvé une autre source de buts en Salazar.

Kei Kamara a permis au Revolution (4-6-7) de prendre les devants 2-0 lors des 33 premières minutes de jeu.

Alors que l'on croyait les hommes de Mauro Biello morts et enterrés, ils ont plutôt repris vie grâce à Salazar. Choix de deuxième ronde de l'Impact lors du repêchage de janvier dernier, le jeune homme de 23 ans a marqué une fois de chaque côté de la mi-temps, avant de voir Piatti placer l'Impact en avant sur un penalty à la 54e minute.

Salazar compte trois buts à ses cinq derniers matchs. Il a reçu une chaleureuse ovation des 20 279 spectateurs quand il a été remplacé par Johan Venegas à la 85e minute.

L'Impact (6-4-6) est donc invaincu à ses quatre derniers matchs en MLS (2-0-2).

La formation montréalaise disputera ses deux prochains matchs à l'étranger, alors qu'elle fera un arrêt à Salt Lake City samedi prochain, puis un autre à Portland le 13 juillet.

Un nouveau héros

Lors d'un premier quart d'heure plutôt terne, l'Impact a été le seul à cogner à la porte à la troisième minute. Un centre d'Ambroise Oyongo a abouti sur la tête de Dominic Oduro. Le gardien Brad Knighton a réussi l'arrêt et le défenseur Andrew Farrell a dégagé avant que Salazar ne puisse pousser le ballon derrière la ligne des buts.

Le Revolution a finalement ouvert le pointage à la 18e minute. Une relance rapide des visiteurs a provoqué un trois-contre-deux. Kelyn Rowe a poussé le ballon derrière le défenseur montréalais Wandrille Lefèvre et Kamara l'a récupéré avant de battre le gardien Evan Bush.

Kamara est revenu à la charge à la 33e minute. Chris Tierney l'a rejoint sur un corner et Kamara, qui a éliminé l'Impact des séries l'automne dernier avec le Crew de Columbus, marquait ainsi un sixième but à ses quatre derniers matchs contre les Montréalais.

L'Impact a redonné espoir à ses partisans avant la pause en réduisant l'écart à la 40e minute. Cette fois, le centre d'Oyongo a dévié sur le pied du défenseur Jose Goncalves et par-dessus Knighton. Salazar a profité du bond chanceux pour envoyer le ballon dans l'objectif avec sa tête.

Salazar n'avait pas fini de faire vivre des émotions aux spectateurs. Il a créé l'égalité à la 48e minute, quand Hassoun Camara l'a rejoint au coeur de la surface entre deux joueurs du Revolution. Salazar a calmement maîtrisé la remise et a déjoué Knighton entre ses jambes.

La foule a ensuite explosé à la 53e minute, quand Knighton a fauché Piatti à l'entrée de la surface, forçant l'arbitre à appeler un penalty. Piatti n'a pas raté sa chance et a marqué son 10e but de la saison.

Le milieu argentin a inscrit un but lors de chacun de ses quatre derniers matchs en MLS.

Ayant signé six verdicts nuls à ses huit parties précédentes, l'Impact a finalement maximisé sa récolte de points en fermant la porte au Revolution pendant la dernière demi-heure de jeu.

VOIR AUSSI: