NOUVELLES
01/07/2016 03:44 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Syrie: un pilote de l'armée capturé par des rebelles islamistes (ONG)

Un pilote de l'aviation syrienne a été capturé vendredi par des rebelles islamistes après la chute de son avion près de Damas, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'avion militaire s'est écrasé dans la région montagneuse de Qalamoun, au nord-est de la capitale "mais on ignore si c'est en raison d'une défaillance technique ou s'il a été abattu par des rebelles" qui luttent contre le régime de Bachar al-Assad, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"Le pilote a pu s'éjecter en parachute sur la localité de Jairoud, mais il a été capturé par un petit groupe de rebelles islamistes, Nosra al-Mazloum, qui l'ont ensuite livré à un autre mouvement", a précisé M. Abdel Rahmane, sans être en mesure d'identifier le nouveau groupe.

L'agence officielle Sana a toutefois affirmé que l'avion était tombé "en raison d'un problème technique lors d'un exercice", précisant que "les recherches étaient en cours pour retrouver le pilote qui a pu atterrir en parachute".

Toutefois, le puissant groupe de rebelles islamistes Jaich al-Islam (Armée de l'Islam) a affirmé avoir abattu l'avion et capturé le pilote.

Soutenu par l'Arabie saoudite, Jaich al-Islam contrôle la plus grande partie de la banlieue est de la capitale, régulièrement bombardée par les forces gouvernementales et l'aviation russe. Le groupe est accusé par le régime de bombarder Damas.

Le porte-parole du groupe Islam Allouche a posté sur son compte Twitter une photo et une vidéo du pilote, présenté comme un officier de la communauté alaouite, dont est issu le président Assad.

M. Allouche a précisé que l'appareil abattu était un avion de chasse Soukhoï Su-22.

En Syrie, plusieurs avions militaires du gouvernement ont été abattus par des groupes rebelles, ou se sont écrasés en raison d'une défaillance technique.

La guerre en Syrie a éclaté en 2011 et implique aujourd'hui une multitude d'acteurs syriens et internationaux. Elle a fait plus de 280.000 morts.

rh/tgg/sk/cmk

TWITTER