NOUVELLES
30/06/2016 23:18 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Sans parler anglais, les Thaïlandais brillent au Scrabble

Ils parlent anglais comme des vaches espagnoles. Pourtant, plusieurs joueurs thaïlandais de Scrabble se classent parmi les meilleurs mondiaux, réunis à Bangkok jusqu'à dimanche pour leur tournoi annuel.

Komol Panyasophonlert, programmeur informatique de 31 ans, est le troisième joueur mondial de ce jeu qui demande une bonne connaissance du vocabulaire anglais.

Pourtant l'homme, qui assure avoir mémorisé "plus de 90% du dictionnaire", n'est pas capable d'expliquer ce que la plupart de ces mots veulent dire.

"J'ai d'abord mémorisé les petits mots, puis les mots longs ensuite", explique-t-il en thaï, ajoutant qu'il essaie de passer au moins une demi-heure par jour à enrichir son vocabulaire.

L'inscription de quelque 6.000 joueurs pour les trois jours de compétition est un signe de la popularité du jeu dans le royaume, qui a déjà eu des champions du monde malgré un faible niveau général en langue anglaise.

Amnuay Ploysangngam, qui a fondé la première association de Scrabble du royaume dans les années 1980, a beaucoup fait pour populariser le jeu dans le pays.

Aujourd'hui, le jeu est l'un des favoris des enseignants des écoles thaïlandaises, qui l'utilisent comme outil d'apprentissage des langues. Près de trois quarts des écoles à travers le pays ont des clubs de Scrabble, dit-il.

"Mais nous ne nous attendions à devenir champions du monde un jour", confie-t-il à l'AFP.

- Jeu mathématique -

Le succès de Komol et de ses compatriotes de l'élite thaïlandaise du Scrabble, montre que le jeu fait plus appel à l'esprit analytique qu'à une connaissance fine de la langue.

"Au plus haut niveau, le Scrabble est un jeu mathématique. C'est comme le poker. Tout est une question de probabilités et de gestion de vos tirages", explique John Williams, ancien directeur de l'Association nationale de Scrabble des Etats-Unis.

"Pas besoin de connaître la définition des mots", ajoute-t-il.

D'ailleurs, vue la complexité des mots placés sur les plateaux de jeu dès le premier jour, de nombreux Anglophones de naissance seraient bien en peine de fournir leur définition. Comme pour "zooty", un synonyme rare de "tape-à-l'oeil", ou "vugs", qui désigne une petite cavité rocheuse.

Les meilleurs joueurs de Scrabble possèdent un vocabulaire qui monte jusqu'à 100.000 mots - un chiffre plus de deux fois supérieur au lexique d'un adulte anglophone.

Cependant, même en jouant à domicile, les Thaïlandais auront dû mal à battre Nigel Richards. Ce timide Néo-Zélandais, triple champion du monde dans la langue de Shakespeare, est parvenu l'an passé à s'adjuger la couronne mondiale du scrabble francophone sans parler un mot de la langue de Molière.

Doté d'une mémoire prodigieuse, ce dernier a appris par coeur les mots de L'Officiel du Scrabble.

Komol se souvient encore de sa défaite contre Nigel Richards en 2013 grâce à un mot quasiment oublié de la langue anglaise et dont il a déjà oublié le sens.

ssm-tib/dth/ia