NOUVELLES
01/07/2016 13:05 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Rio-2016: des TV allemandes se font braquer leur matériel pour les JO

Les chaînes de télévision allemandes ARD et ZDF se sont faites braquer vendredi à Rio de Janeiro leurs équipements techniques pour la retransmission des JO, a annoncé ARD dans un communiqué.

Plus de peur que de mal: le butin estimé à plus de 400.000 euros, a finalement été retrouvé, a précisé plus tard à l'AFP un correspondant de la chaîne publique ARD à Rio, Michael Stocks.

Un groupe d'hommes armés a attaqué dans la nuit le camion qui transportait deux containers remplis de matériels des chaînes allemandes vers le centre de presse olympique.

Ils ont menacé le chauffeur et sont partis avec le camion, emportant son précieux chargement d'ordinateurs, antennes et équipements de transmission.

Dans son communiqué la chaîne ARD s'était dite "confiante" dans le fait que tout le matériel volé pourrait être remplacé à temps pour les JO (5 au 21 août) et que ses "retransmissions fonctionneront comme prévu".

Ce sera semble-t-il inutile puisque les containeurs ont été retrouvés abandonnés avec "apparemment tout le matériel intact" à l'intérieur, selon le journaliste d'ARD interrogé par l'AFP.

Première ville d'Amérique du Sud à héberger les jeux Olympiques d'été, Rio de Janeiro est confrontée à une criminalité élevée, alimentée par la pauvreté et le trafic de drogue.

Fusillades meurtrières entre trafiquants de drogue lourdement armés et policiers, braquages et agressions violentes y sont monnaie courante, en particulier la nuit et dans les zones les plus déshéritées, malgré des progrès enregistrés ces dernières années.

A la faveur de la récession économique qui frappe le pays, la criminalité est en hausse sensible depuis le début de l'année dans l'État de Rio qui traverse une grave crise budgétaire.

Lundi, la police civile a manifesté contre les retards dans le paiement des salaires et le manque de matériel, de l'essence au papier hygiénique.

Le Brésil a néanmoins une "confiance totale" dans sa capacité à assurer la sécurité des 500.000 touristes et athlètes attendus à Rio, a affirmé mercredi le responsable de la sécurité des grands événements, Andreï Rodrigues.

Quelque 47.000 policiers et 38.000 soldats assureront la sécurité des 500.000 visiteurs et athlètes attendus à Rio pendant les JO, soit le double des effectifs de sécurité déployés à Londres en 2012.

pal/cdo/dmk