NOUVELLES
01/07/2016 17:06 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Prise d'otages à Dacca: un témoin argentin raconte "un massacre"

Un cuisinier argentin employé dans un restaurant de Dacca théâtre dans la nuit de vendredi à samedi d'une attaque et d'une prise d'otages revendiquées par l'organisation Etat islamique a raconté "un massacre".

"Ca a été un moment horrible", a dit ce jeune cuisinier, Diego Rossini, à la chaîne de télévision argentine C5N, après avoir pu s'échapper. Les assaillants "sont entrés avec des sacs contenant des explosifs, des bombes et des grenades", a-t-il précisé.

"Un des attaquants m'a tiré dessus mais il ne m'a pas atteint", a-t-il assuré.

Il a déclaré qu'il avait pu s'enfuir par la terrasse du restaurant avec un groupe de personnes.

"Ca a été un massacre, ils sont entrés en tirant", avait dit auparavant Diego Rossini dans une brève communication avec un ami se trouvant à Buenos Aires avant que l'internet ne soit coupé.

"Je ne sais pas bien combien de personnes ils ont tuées", a encore déclaré le cuisinier à une autre chaîne de télévision argentine, Todo Noticias.

Au moins deux policiers ont été tués, près de 20 autres blessés et la prise d'otages était toujours en cours dans la nuit de vendredi à samedi dans ce restaurant du quartier diplomatique de Dacca, a-t-on appris auprès de la police et de témoins.

Une dizaine d'individus armés ont attaqué le restaurant Holey Artisan Bakery de la capitale du Bangladesh, fréquenté par des diplomates et des expatriés.

Les assaillants ont fait irruption dans l'établissement en criant "Allah Akbar" ("Dieu est le plus grand"), ouvrant le feu et faisant usage d'explosifs, d'après ces sources.

L'EI a rapidement revendiqué l'attaque et la prise d'otages, a annoncé l'agence de presse Amaq, liée à l'organisation jihadiste.

Amaq a affirmé que l'attaque avait fait "plus de 20 morts de différentes nationalités".

ls/plh/mda