NOUVELLES
01/07/2016 09:52 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Poutine favorable à l'arrêt des vols militaires sans transpondeurs

Le président russe Vladimir Poutine s'est dit vendredi favorable à l'arrêt des vols militaires sans transpondeurs au dessus de la mer Baltique, signe d'apaisement dans un contexte de tension entre Moscou et ses voisins.

"Nous acceptons la proposition du président finnois (de cesser de voler sans transpondeurs) et j'évoquerai cette question lors de la prochaine rencontre Russie-Otan à Bruxelles", a-t-il dit à la presse, à l'issue d'une discussion à Naantali avec son homologue finlandais Sauli Niinistö.

La Finlande partage avec la Russie une frontière de 1.340 kilomètres. Bien que non-membre de l'Otan, elle particiera à son prochain sommet à Varsovie les 8 et 9 juillet.

Elle voit dans le maintien de sa tradition de non-aligné le meilleur moyen de conserver de relativement bonnes relations avec Moscou mais ses militaires participent régulièrement à des exercices conjoints avec des forces de l'organisation transatlantique.

Ces dernières années, elle s'est inquiétée de l'augmentation du nombre d'incidents impliquant des avions militaires russes ayant coupé toute communication.

Dans un livre blanc publié en juin, le gouvernement dit "ne pouvoir exclure" une agression militaire de son puissant voisin depuis l'annexion de la Crimée par Moscou en mars 2014.

"La Russie ne provoque jamais de tensions", a assuré lors de la conférence de presse le président russe, affirmant que des vols militaires de pays de l'Otan se faisaient aussi sans transpondeurs.

"Il y a eu deux fois plus de vols d'avions de l'Otan au dessus de la mer Baltique que de vols russes. Nous n'avons pas inventé ce chiffre, ce sont les statistiques", s'est-il défendu.

Lors du sommet de Varsovie, les 28 chefs d'État et de gouvernement de l'Otan doivent notamment entériner un durcissement de la position de l'organisation vis-à-vis de la Russie, dénoncée par Moscou.

ank-cbw/fjb