NOUVELLES
01/07/2016 10:03 EDT | Actualisé 01/07/2016 10:03 EDT

L'inventeur du whisky Canadian Club fêterait ses 200 ans

Windsor célèbre lundi le 200e anniversaire de naissance de Hiram Walker. C'est lui qui a lancé le fameux whisky Canadian Club. Il a aussi fondé la distillerie Hiram Walker, qui reste encore aujourd'hui la plus grosse distillerie en Amérique du Nord.

Un texte de Édith Drouin

Originaire de Boston aux États-Unis, Hiram Walker s'installe à Windsor au cours des années 1850. Il craint alors que la prohibition ne l'empêche de produire de l'alcool à Détroit, où il a une usine de vinaigre, raconte Chris Edwards, propriétaire de Walkerville Publishing.

L'Américain achète des terres près de la rivière Détroit et fonde la distillerie Hiram Walker.

Son histoire croise alors celle de l'un des criminels les plus célèbres des États-Unis, Al Capone.

Le lien [entre Hiram Walker et Al Capone], c'est plus précisément la contrebande de whisky et plus précisément de whisky Canadian Club pendant l'ère des gangsters, de la prohibition.

Craig Capacchione, coordonnateur de Musée Windsor

Le gangster se déplace alors dans la région de Windsor pour organiser l'achat et le transport du whisky du Canada aux États-Unis.

Déjà, le Canadian Club est vendu partout dans le monde.

Plus qu'une entreprise

L'héritage de Hiram Walker devient rapidement bien plus qu'une entreprise, explique Chris Edwards.

L'homme d'affaires décide par exemple de nourrir les vaches et les cochons avec les restes de seigle de son usine de whisky. C'est alors qu'il fonde la ferme Walkerville. Il a ensuite besoin de maisons pour ses employés, et commence à les construire.

«En seulement trois ans, il y avait ici un village au complet.»

- Chris Edwards, propriétaire de Walkerville Publishing

Chris Edwards le décrit comme un visionnaire, qui avait des idées maintenant très populaires, comme celle de créer un endroit où il est possible de marcher et où une automobile n'est pas nécessaire.

Walkerville est l'utopie de Hiram Walker, sa façon d'améliorer la vie de ses travailleurs, de vivre de façon autosuffisante.

Le reigne de l'homme d'affaires est toutefois loin d'être une démocratie.

«Hiram Walker est comme le roi, le roi de Walkerville!»

- Chris Edwards

Il redoute d'ailleurs de se fusionner à Windsor, puisque la ville est dotée d'un gouvernement. Hiram Walker est, malgré tout, très apprécié de ses concitoyens.

150 ans plus tard, Walkerville est toujours l'un des quartiers les plus animés et les plus appréciés de Windsor.

Les Walkers ont cependant déserté la ville du sud-ouest de l'Ontario. Les petits-fils de Hiram Walker ont vendu la distillerie et ont quitté la région.

Plusieurs célébrations en fin de semaine

Plusieurs activités auront lieu en fin de semaine pour souligner l'anniversaire de naissance du personnage historique.

Musée Windsor lance une exposition temporaire au Musée Chimczuk vendredi. L'entrée est gratuite toute la journée.

Samedi, une cérémonie présidée par le maire de Windsor, Drew Dilkens, aura lieu à la brasserie Walkerville à 13 h.

Une quinzaine de commerçants de Walkerville commencent également à afficher dans leur vitrine des photos historiques du quartier.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST