NOUVELLES
01/07/2016 09:07 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

La Tunisie recherche un complice présumé d'un pédophile français

Les autorités tunisiennes recherchent un complice présumé du Français récemment condamné dans son pays pour agressions sexuelles sur au moins 66 mineurs, dont 41 Tunisiens, a indiqué vendredi le ministre de la Justice Omar Mansour.

Un homme "est recherché en relation avec l'affaire du Français condamné" pour pédophilie, a déclaré M. Mansour lors d'une audition à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), selon des propos rapportés par une source proche du dossier.

"Son rôle reste à clarifier mais il est soupçonné de complicité", a-t-on ajouté.

Le gouvernement tunisien a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête, à la suite de la condamnation le 22 juin de Thierry Darantière, 52 ans, à 16 ans de réclusion criminelle par une cour d'assises française.

Parmi les dizaines de victimes du Français, neuf ont pu être identifiées au Sri-Lanka à la faveur d'une coopération judiciaire bilatérale.

Ancien directeur d'une maison de retraite catholique, Thierry Darantière avait reconnu les faits devant la justice française, sans pouvoir évaluer le nombre de ses victimes ni exclure qu'elles puissent être plus nombreuses. Il avait été repéré par le FBI sur internet en 2011.

Dans les disques durs saisis chez lui, les enquêteurs ont retrouvé des milliers de photographies et des centaines de vidéos le mettant en scène avec des mineurs lors de voyages en Tunisie, en Egypte et au Sri Lanka, où il s'était rendu à de nombreuses reprises pour le compte de deux associations humanitaires.

Concernant la Tunisie, 41 victimes de 6 à 17 ans ont été recensées. Selon l'acte d'accusation français, les faits se sont produits entre 2000 et 2011, essentiellement dans les villes côtières orientales de Hammamet et Sousse.

gk-ms/iba/iw