NOUVELLES
01/07/2016 12:09 EDT | Actualisé 01/07/2016 12:11 EDT

La lanceuse d'alerte russe Yulia Stepanova participera aux Jeux

La lanceuse d'alerte russe Yulia Stepanova, à l'origine des révélations sur l'existence d'un système de dopage organisé dans l'athlétisme russe, est devenue vendredi la première athlète russe déclarée admissible par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) pour participer aux Jeux olympiques de Rio.

Il se pourrait donc que Stepanova fasse un tonitruant retour à la compétition à l'occasion du premier tour du 800 m des Championnats d'Europe d'Amsterdam. La Russe est en exil aux États-Unis avec son mari, un ancien contrôleur antidopage russe, depuis leurs révélations en 2014.

La participation de Stepanova aux JO ne manquerait pas de susciter quelques réactions, puisque l'athlète a été suspendue deux ans (2011-2013) pour dopage, en raison d'anomalies dans son passeport biologique.

Sa présence aux Jeux est néanmoins conditionnée à l'accord formel du Comité international olympique (CIO).

L'IAAF souhaite que Stepanova y participe sous couleurs neutres, tandis que le CIO s'attend à ce que les athlètes russes repêchés soient admis sous leur drapeau national.

Cette dernière mention pose problème pour Stepanova, qui a le statut de réfugiée pour sa protection et ne dépend donc plus de la Fédération russe d'athlétisme (ARAF).

Devant un vaste scandale de dopage généralisé et de corruption frappant l'athlétisme russe, l'IAAF avait confirmé le 17 juin la suspension de l'ARAF, effective depuis novembre 2015.

Elle a toutefois ouvert la porte - avec deux amendements à son règlement - à la lanceuse d'alerte et à certains autres athlètes russes.

Stepanova, de fait, a été reconnue admissible comme athlète neutre en raison de « sa contribution exceptionnelle à la promotion des athlètes propres, au franc-jeu, à l'intégrité et l'authenticité du sport », a expliqué l'IAAF dans un communiqué.

Les autres athlètes russes devront se justifier en subissant un suivi antidopage répondant aux normes de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

L'IAAF a par ailleurs annoncé vendredi avoir reçu plus de 80 demandes de repêchage. Parmi ces athlètes, on trouve la tsarine du saut à la perche Yelena Isinbayeva, le champion du monde du 110 m haies, Sergey Shubenko, et la sauteuse en longueur Darya Klishina.

Cela ne signifie pas que 80 athlètes russes seront admissibles, mais simplement que ces cas seront à soumis à l'étude avant d'être éventuellement transmis au comité chargé de statuer sur leur admissibilité.