NOUVELLES
01/07/2016 05:56 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Hongrie: prison ferme pour des migrants après des heurts à la frontière serbe

Sept migrants accusés d'avoir été impliqués dans des heurts avec les forces de l'ordre hongroises après la fermeture par Budapest de sa frontière serbe en septembre ont été condamnés vendredi à des peines de prison ferme.

Le tribunal de Szeged (sud) a condamné ces hommes, de nationalité syrienne et irakienne, à des peines de un an à trois ans de prison ferme assorties d'une interdiction de territoire.

Trois autres prévenus, dont une femme mal-voyante et une personne en fauteuil roulant, ont été condamnées à des peines avec sursis en raison de leur état de santé.

Le 16 septembre, des heurts spectaculaires avaient opposé les forces de l'ordre hongroises à des dizaines de migrants qui avaient tenté de forcer le passage à travers la clôture barbelée construite par Budapest à la frontière serbe.

Quinze membres des forces de l'ordre et plus de 100 migrants avaient été blessés lors de ces affrontements, qui s'étaient déroulés à la hauteur du poste-frontière de Röszke.

Quelque 3.000 migrants ont été expulsés de Hongrie après avoir illégalement franchi depuis septembre la clôture érigée par le gouvernement du Premier ministre populiste Viktor Orban aux frontières serbe et croate.

pmu/phs/cr