NOUVELLES
01/07/2016 13:33 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Williams sonne la révolte galloise, la défense belge aux abois

Le capitaine gallois Ashley Williams a montré la voie du succès à son équipe (3-1), face à une défense belge totalement aux abois vendredi en quart de finale de l'Euro-2016 à Lille.

. LES TOPS

ASHLEY WILLIAMS

Il a sorti le match de sa vie... Un but de la tête sur corner qui relance son équipe, une activité immense en défense, omniprésent dans les airs, inspiré devant. Il aurait même pu inscrire un doublé inédit mais il manque le cadre de la tête (43), sur une reprise de volée (63) et bute sur Courtois. L'un des héros gallois vendredi soir.

HAL ROBSON-KANU

Un geste qui a fait trembler tout un stade... Sa feinte sur son but restera à coup sur comme l'un des plus beaux gestes de cet Euro-2016, éliminant trois Belges avant de crucifier Courtois. Ce but a fait très très mal aux Diables rouges, faisant basculer la rencontre.

GARETH BALE

Moins en vue que ses coéquipiers buteurs, il a néanmoins beaucoup pesé dans ce match. Précieux dans la conservation de balle et dans l'organisation du jeu gallois, il a souvent focalisé les défenseurs belges qui ont du coup délaissé ses coéquipiers... C'est d'ailleurs ce qui s'est passé sur le premier but gallois.

AARON RAMSEY

Il a offert deux passes décisives, une sur corner à son capitaine Williams et l'autre à Robson-Kanu sur un centre. Souvent esseulé sur le flanc gauche, le joueur d'Arsenal a souvent mis en difficultés les défenseurs belges.

LES SUPPORTERS GALLOIS

Bien que trois fois moins nombreux que les Belges, les supporters gallois n'ont jamais cessé de soutenir leur équipe et de se faire entendre, même après le but de Nainggolan. Leur communion avec les joueurs à la fin du match et l'hymne entonné dix minutes après le coup de sifflet final ont fait plaisir à voir.

. LES FLOPS

LA DEFENSE BELGE

En l'absence de Vertonghen (blessé) et Vermaelen (suspendu), l'inexpérimentée défense belge a souffert face aux physiques joueurs gallois. Meunier n'a pas été à la hauteur, tout comme la charnière centrale. Absence de marquage sur les buts de Williams et Vokes, erreur de débutant sur le but de Robson-Kanu: l'arrière-garde belge a vécu un soirée cauchemardesque.

YANNICK CARRASCO

Il gâche la première occasion belge en butant sur Henessey à bout portant sur un centre de Lukaku (7). Après un joli slalom, il oublie Meunier, perd le ballon et permet aux Gallois de mener un contre au terme duquel Bale trouve le petit filet de Courtois (10). Remplacé à la mi-temps par Fellaini.

nb/cto