NOUVELLES
01/07/2016 14:47 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Pays de Galles: "notre performance a été magnifique"

"On a été excellents avec le ballon, et ce n'est pas souvent qu'on arrive à faire ça face à la Belgique", s'est réjoui le sélectionneur du pays de Galles Chris Coleman après la "performance magnifique" de son équipe vendredi (3-1), qui lui permet d'accéder aux demi-finales de l'Euro-2016.

Q: On vous le demande à chaque fois: est-ce votre meilleur moment comme entraîneur?

R: "On a rêvé de soirées comme ça, on ne sait jamais si on va pouvoir vivre une telle expérience et si on a la chance d'être là où on est en ce moment, c'est difficile à décrire. Si on regarde où on était il y a quatre ans, c'est un exemple pour tout le monde, il faut de la confiance en soi, du talent, mais surtout beaucoup de travail. On se retrouve dans une situation incroyable et ça nous procure beaucoup de plaisir."

Q: Aaron Ramsey a livré un match très complet avec notamment deux passes décisives, mais il va manquer la demi-finale à cause d'un 2e carton en cinq matches. Est-ce trop sévère?

R: "Je suis navré pour Aaron qui est un de nos meilleurs joueurs, il a été l'un des meilleurs sur le tournoi, il est très déçu (...) Ben Davies comme Ramsey seront suspendus pour la demi-finale, ils auraient mérité d'être là mais ils ont fait ce qu'il fallait, ce dont l'équipe avait besoin et, oui, je pense (qu'une suspension pour) 2 cartons sur 5 matches, c'est un peu sévère. Ils ont beaucoup donné, tout ce que le pays leur a demandé, ils l'ont donné et je suis très fier d'eux, on ne serait pas là sans eux."

Q: Comment analysez-vous ce match contre la Belgique?

R: "On a été excellent avec le ballon, et ce n'est pas souvent qu'on arrive à faire ça quand on joue contre la Belgique. On savait qu'en seconde mi-temps ils allaient tenter de marquer le but vainqueur, mais c'est nous qui avons marqué. Malgré tout, je ne pense pas qu'on ait fait le hold-up sur le match, on a maitrisé le ballon quand on l'avait. Je pense que notre performance a été magnifique et les joueurs ont bien mérité cette victoire."

Q: Comment allez-vous gérer l'euphorie lors des prochains jours?

R: "C'est vraiment tout neuf pour nous, la dernière fois qu'il y a eu quelque chose comme ça c'était en 1958, tout ce que moi et mon staff on peut faire c'est insister sur le fait qu'il ne faut jamais oublier ce qu'il a fallu faire pour en arriver là, tout ce qu'on a fait, nos convictions, notre identité, notre vision, il faut rester fidèle à cela. Je pense qu'il y a 3 millions de personnes chez nous qui font la fête en ce moment et je pense qu'ils le méritent. Mais on a jamais essayé de faire abstraction de ça. On a essayé de répondre aux attentes et on l'a fait. C'était notre première participation, on ne savait pas à quoi s'attendre, et notre grand défi ce n'était pas d'affronter nos adversaires mais nous-mêmes, d'être performant sans avoir la peur d'échouer."

Propos recueillis en conférence de presse.

cda/adc