NOUVELLES
01/07/2016 11:05 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Espagne: premier cas de transmission sexuelle du Zika

Une femme habitant à Madrid a été contaminée par le virus Zika transmis par son partenaire de retour d'un voyage en Amérique latine, premier cas de transmission sexuelle connu en Espagne, a annoncé à l'AFP un porte-parole des services de santé de Madrid.

La patiente n'était pas enceinte au moment où elle a été contaminée par le virus et ne présente pas de "complications cliniques", a indiqué le porte-parole.

Son partenaire avait séjourné entre avril et mai dans un pays d'Amérique latine qui n'a pas été nommé. Le diagnostic de contamination par le virus Zika avait été posé à son retour. Quelques semaines plus tard, la femme présentait les symptômes de la maladie.

La nationalité et l'âge des malades n'a pas été précisé.

Le moustique Aedes aegypti est considéré comme étant le vecteur principal de transmission du virus Zika, mais une dizaine de pays ont fait état de cas de transmission par voie sexuelle.

Le virus est considéré comme dangereux pour les femmes enceintes car il est lié à une flambée de cas de microcéphalie, une malformation qui se manifeste par un crâne et un cerveau anormalement petits et par de possibles dommages neurologiques chez le nouveau-né.

Le moustique vecteur habituel de transmission du virus n'existe pas à Madrid, a souligné le porte-parole.

Le 27 juin, 158 cas confirmés de Zika avaient été confirmés en Espagne, dont 21 de femmes enceintes, selon le ministère de la Santé. Toutes les personnes infectées avaient voyagé dans des pays touchés par la transmission du virus.

Les services de santé espagnols ont enregistré deux cas de microcéphalie liés au Zika.

Le pays le plus affecté est le Brésil, avec 1,5 million de personnes infectées et plus de 1.200 cas confirmés de microcéphalie.

du/mr/fjb