NOUVELLES
01/07/2016 10:17 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Brexit : la coopération militaire franco-britannique pas menacée (Paris)

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a assuré vendredi que le vote britannique sur le Brexit n'affecterait pas la coopération militaire franco-britannique, tout en appelant de ses voeux un renforcement de l'Europe de la défense.

"Le Brexit n'entame en rien la coopération de défense extrêmement forte que nous avons avec la Grande-Bretagne", a déclaré M. Le Drian à des journalistes lors d'un déplacement à Aix-en-Provence (sud).

"Ce partenariat existe et continuera d'exister. Le ministre britannique (Michael Fallon), que j'ai rencontré ce matin, a confirmé cette volonté partagée de poursuivre cette coopération très forte", a-t-il ajouté.

"Le Premier ministre (Manuel Valls) a rappelé lors de son intervention à l'Assemblée nationale mardi dernier que la Grande-Bretagne était un allié historique, et que l'on continuerait à développer une coopération de défense avec le Royaume-Uni", a relevé M. Le Drian.

Il a rappelé que ce "partenariat bilatéral" comprenait la constitution d'un corps opérationnel et des coopérations dans les domaines industriel, nucléaire, et dans le renseignement. "Sur ces secteurs-là, la coopération va se poursuivre", a-t-il insisté.

"Et puis, il y a sur la table maintenant le renforcement de l'Europe de la défense, qui aujourd'hui est encore embryonnaire, et à mon sens il y a deux ou trois sujets sur lesquels il faut avancer", a indiqué Jean-Yves Le Drian.

Le ministre de la Défense a cité le volet financier : "comment peut-on mutualiser mieux notre coopération opérationnelle? (...) C'était déjà des sujets que nous avions en cours d'examen, il va falloir les accélérer", a-t-il plaidé.

Il faut aussi mieux organiser la présence sur le terrain des pays européens "pour assurer une meilleure coordination et surtout permettre aux pays dans lesquels nous intervenons - je pense à l'Afrique en particulier - d'acquérir eux-mêmes leurs propres moyens de sécurité avec l'aide de l'Europe, parce que c'est aussi l'Europe de la défense", a-t-il ajouté.

liu/edy/fka/nou/mct