NOUVELLES
01/07/2016 05:54 EDT | Actualisé 02/07/2017 01:12 EDT

Amnistie internationale dénonce les abus horribles contre les migrants en Libye

LE CAIRE — Amnistie internationale a publié, vendredi, des histoires «horrifiantes» d'exploitation et d'agressions sexuelles, dont des viols collectifs, vécues par des migrants et réfugiés durant leur tentative pour atteindre l'Europe en traversant la Méditerranée depuis la Libye.

Diffusé vendredi, le rapport de l'organisme international de défense des droits de la personne comprend les témoignages de 90 migrants et réfugiés, dont 15 femmes, recueillis dans des centres d'accueil en Italie et en Sicile.

Les agressions sexuelles sont si fréquentes durant la traversée que beaucoup de migrantes et réfugiées prennent des pilules contraceptives avant de monter dans le bateau.

Selon Magdelena Mughrabi, directrice adjointe intérimaire du programme d'Amnistie internationale au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les migrants et réfugiés ont raconté en détail les horreurs qu'ils avaient subies en Libye, où ils ont été enlevés, emprisonnés pendant des mois dans des caves ou agressés sexuellement par des membres de groupes armés ainsi que battus, exploités ou blessés par balles par des passeurs de clandestins, des trafiquants ou des organisations criminelles.

La Libye abrite quelque 250 000 migrants et réfugiés.