NOUVELLES
30/06/2016 06:06 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

WSP Global refuse de bonifier son offre pour acquérir le cabinet Sweett

MONTRÉAL — Après réflexion, WSP Global a finalement décidé de ne pas poursuivre ses efforts pour mettre la main sur le cabinet londonien Sweett après la présentation d’une contre-offre par une société concurrente.

La firme d'ingénierie montréalaise a confirmé jeudi qu'elle ne bonifierait pas son offre initiale d'environ 41 millions $ CAN et qu'aucune autre rencontre avec le conseil d'administration de Sweett n'était prévue.

WSP Global (TSX:WSP) avait annoncé le mois dernier l'acquisition de cette firme britannique spécialisée en gestion de projet comptant près de 600 employés, ce qui aurait fait passer à 5100 son nombre de travailleurs au Royaume-Uni.

Toutefois, vendredi dernier, au lendemain du vote référendaire du «Brexit», Currie & Brown, une filiale du groupe libanais Dar, a soumis une offre estimée à 50 millions $ CAN.

En réponse, WSP Global avait simplement indiqué lundi qu'elle comptait examiner ses options.

L'analyste Sara O'Brien, de RBC Marchés des capitaux, ne s'attend pas à des répercussions négatives à l'égard du titre de WSP Global, compte tenu de la taille relativement modeste de Sweett.