NOUVELLES
30/06/2016 12:18 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Une rencontre impromptue qui met Clinton et les démocrates dans l'embarras

Une rencontre impromptue à l'aéroport de Phoenix entre l'ancien président américain Bill Clinton et la procureure générale des États-Unis, Loretta Lynch, met le Parti démocrate dans l'embarras alors que sa candidate présumée à la présidence, Hillary Clinton, fait toujours l'objet d'une enquête par le FBI.

Mme Lynch a indiqué aux journalistes, mardi, que cette rencontre, qui s'est déroulée lundi dernier, n'était absolument pas prévue et que la discussion n'avait portée que sur les petits-enfants de l'ancien président.

« Il n'y a pas eu de discussion à propos de dossiers en cours au département [de la Justice] ou ailleurs. Il n'y a pas eu de discussion sur Benghazi ou sur les courriels du département d'État », a soutenu Mme Lynch.

Cette rencontre est survenue au moment où le FBI enquête sur la présumée mauvaise gestion d'informations sensibles par Hillary Clinton, alors qu'elle était secrétaire d'État. Mme Clinton aurait utilisé les mêmes canaux pour ses correspondances personnelles et professionnelles.

Les républicains ont demandé à ce qu'une enquête indépendante soit réalisée, jugeant qu'un département de la Justice sous une administration démocrate ne pourrait enquêter adéquatement sur une candidate démocrate.

Les partis réagissent

Le candidat républicain Donald Trump a qualifié jeudi l'échange de « terrible », remettant en question le jugement de M. Clinton et de Mme Lynch à l'émission de Mike Gallagher, au réseau CNN. Même son de cloche du côté du sénateur républicain du Texas, John Cornyn, qui souligne que ce genre d'événement prouve la nécessité d'un comité spécial pour l'enquête sur Hillary Clinton.

Pour sa part, le leader démocrate au Sénat, Harry Reid, a défendu l'intégrité de Loretta Lynch, qui a aussi pu compter sur les bons mots du sénateur de l'État de New York Charles Schumer.