NOUVELLES
30/06/2016 05:03 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Traité UE-Canada: Merkel favorable à un vote du Bundestag

La chancelière allemande Angela Merkel s'est dite favorable jeudi à une consultation de la chambre basse du Parlement allemand sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), prenant le contrepied du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Les règles allemandes "nous permettent naturellement, en tant que gouvernement, d'intégrer le Bundestag" à la procédure d'adoption du Ceta, a déclaré Mme Merkel, en recevant à Berlin Bakir Izetbegovic, membre de la présidence tripartite de Bosnie.

"Il s'agit d'un accord hautement politique qui a été très largement discuté", a-t-elle expliqué, alors que le Ceta continue de susciter d'importantes réticences en Allemagne.

La chancelière s'est gardée de critiquer frontalement les propos de Jean-Claude Juncker, qui estimait mercredi que l'adoption du Ceta pouvait se passer des parlements nationaux.

"la Commission est arrivée à la conclusion, en raison d'une analyse juridique, que ce n'est pas un accord +mixte+", avait dit M. Juncker. Dans le jargon européen, un accord "mixte" implique un double aval du Parlement européen et des parlements nationaux.

Pour Mme Merkel, l'exécutif européen est tenu de prendre en compte le point de vue de ses services juridiques. Mais elle a jugé, au nom du principe allemand de "codécision", qu'elle pouvait saisir le Bundestag indépendamment de l'avis de la Commission.

Le ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel, s'était montré mercredi plus direct dans le quotidien Tagesspiegel, qualifiant "d'incroyablement stupide" la déclaration de Jean-Claude Juncker.

Le 13 mai dernier, les 28 Etats membres de l'UE avaient insisté pour que le Ceta entre en vigueur seulement après un feu vert des parlements nationaux.

La Commission européenne et les Etats membres de l'UE ont pour objectif de signer cet accord fin octobre lors d'un sommet à Bruxelles avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Et il devrait entrer en vigueur en 2017.

cfe/alf/abk