NOUVELLES
30/06/2016 03:09 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Tour de France - Froome espère "la même ambiance qu'au Dauphiné"

Le Britannique Chris Froome, vainqueur du Tour de France 2015 mais visé par des spectateurs lors de divers incidents, espère que l'ambiance de l'édition 2016 sera "la même qu'au Dauphiné", qu'il vient de remporter.

"J'espère que (l'accueil) sera le même que celui reçu sur le Dauphiné. Il y avait une superbe ambiance là-bas. (Le Tour,) c'est la plus grande course de la saison. Nous aimons courir ici, nous aimons courir en France", a déclaré jeudi le leader de Sky, lors de la conférence de presse d'avant-course de son équipe à Port-en-Bessin-Huppain (Calvados).

Le double vainqueur du Tour (2013, 2015) s'était plaint l'an dernier de divers incidents causés par des spectateurs: insultes, crachats...

Après sa victoire dans le Critérium du Dauphiné mi-juin, le Britannique est le premier candidat à sa succession d'un Tour (2-24 juillet) qui s'élancera samedi du Mont-Saint-Michel (Manche).

Mais "tout est remis à zéro", a estimé Froome à propos du Grand Départ normand: "Nous partirons samedi tous à égalité. Tout ce qui s'est passé jusqu'ici ne compte plus."

L'Anglais, âgé de 31 ans, a privilégié le Colombien Nairo Quintana au moment de désigner son principal adversaire: "Il est plus motivé que jamais. A l'heure actuelle, sur le papier comme sur le terrain, c'est mon plus grand rival. Mais, en aucun cas, nous ne pouvons tirer un trait sur les autres adversaires."

Tous les voyants sont au vert pour l'équipe britannique, selon son leader et son manager Dave Brailsford.

"On est contents d'être ici. Pour Chris, la saison a été différente cette année, il a commencé un petit peu plus tard", a expliqué Brailsford dans un français parfait.

"Là, il est en bonne position. On a une équipe très forte. On a sélectionné notre équipe en détails en fonction du parcours. On est tous prêts. On est là pour gagner", a ajouté le manager.

"Chacun de mes coureurs a été le leader de l'équipe à un moment cette saison, sur une course, donc chacun sait ce que c'est qu'être leader", a aussi dit Brailsford, en anglais cette fois.

Le Gallois Geraint Thomas, vainqueur de Paris-Nice cette année mais plus en retrait lors du Tour de Suisse, aura le rôle particulièrement important de coéquipier N.1.

"Il s'agit de faire mon travail pour +Froomey+", a-t-il déclaré. "Si quelque chose d'autre peut arriver en plus (pour moi), ce serait génial".

pyv/jm/dhe