NOUVELLES
30/06/2016 10:56 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Questions sur une rencontre entre Bill Clinton et la ministre de la Justice

Une rencontre entre l'ex-président Bill Clinton et la ministre de la Justice Loretta Lynch provoquait jeudi aux Etats-Unis des réactions indignées liées à l'enquête en cours sur les emails d'Hillary Clinton, candidate à la Maison Blanche.

Interrogée sur cette rencontre qui a eu lieu lundi à l'aéroport de Phoenix (Arizona), Mme Lynch a expliqué qu'elle n'avait pas été organisée à l'avance, était purement fortuite et assuré que la conversation n'avait pas porté sur les dossiers dont elle a la charge.

"Il n'y a eu aucune discussion sur des affaires en cours (...) Il n'y a eu aucun échange sur Benghazi ou aucun échange sur les emails du département d'Etat par exemple", a-t-elle déclaré, citée par les médias locaux.

L'affaire des courriels de l'ancienne Première dame, qui a utilisé une messagerie privée à des fins professionnelles lorsqu'elle pilotait le département d'Etat (2009-2013), empoisonne sa campagne depuis des mois. C'est l'un des angles d'attaque privilégiés de ses adversaires politiques.

"C'est ahurissant. Je crois comprendre qu'ils voulaient vraiment que cela ne se sache pas", a réagi jeudi le candidat républicain Donald Trump.

Interrogé lors de son point de presse quotidien, Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche, a martelé que M. Obama comme Mme Lynch étaient convaincus de "l'importance pour le ministère de la Justice de mener ses enquêtes sans la moindre interférence politique".

Il a cependant refusé de s'exprimer sur le fait de savoir s'il jugeait cette rencontre déplacée ou s'il comprenait qu'elle puisse donner l'impression d'un mélange des genres à moins de cinq mois de l'élection présidentielle.

Sur Twitter, David Axelrod, ancien conseiller de Barack Obama, a lui souligné qu'il croyait aux explications de la ministre et de l'ancien président, mais a jugé "idiot d'avoir créé une telle impression".

jca/elc