NOUVELLES
30/06/2016 08:30 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Les turbulences du Brexit ne nuisent pas au projet souverainiste, dit Ouellet

QUÉBEC — Les turbulences liées au Brexit ne nuisent pas au projet de référendum dans un premier mandat, a déclaré jeudi la candidate à la direction du Parti québécois Martine Ouellet.

Mme Ouellet a affirmé que l'impact de la décision des Britanniques de quitter l'Union européenne (UE), source d'instabilité politique et économique, est temporaire.

Selon la candidate, la courte victoire de la campagne du «Leave», avec 52 pour cent des votes, ne provoque pas de turbulences supplémentaires.

Mme Ouellet a estimé que la population de Grande-Bretagne a su s'affranchir du discours corporatiste des milieux financiers qui prônaient le statu quo.

La candidate a fait valoir que la banque centrale britannique avait prévu des réserves de liquidités pour absorber les turbulences des marchés financiers.

Mme Ouellet a rencontré la presse, jeudi, pour présenter son plan d'action préélectoral qui servirait à préparer le terrain pour un référendum sur la souveraineté dans le premier mandat d'un gouvernement péquiste.

Aucun des autres candidats ne s'est engagé, jusqu'ici, à consulter la population sur l'indépendance du Québec après la prochaine élection.

Mme Ouellet a souligné jeudi la force économique de la Grande-Bretagne pour passer à travers le processus de sortie de l'UE.

«Je pense que tout ça va se placer, je pense que les différents acteurs qui ont des intérêts à protéger se manifestent actuellement, comme ils se sont manifestés», a dit Mme Ouellet dans un point de presse dans les jardins de l'Assemblée nationale. 

À la Bourse de Londres, l'indice FTSE 100 était en hausse, jeudi, après avoir rebondi mercredi et réalisé sa plus forte performance en près de cinq ans.