NOUVELLES
30/06/2016 18:03 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Le Pentagone met fin à l'interdiction des personnes transgenres dans l'armée

WASHINGTON — Affirmant qu'il s'agit de la chose juste à faire, le secrétaire à la Défense Ashton Carter a annoncé jeudi que les personnes transgenres pourront servir ouvertement dans l'armée américaine, mettant ainsi fin à la dernière interdiction de service dans les forces armées.

Il a ajouté que les Américains qui veulent servir leur pays et qui respectent les critères de l'armée devraient avoir la chance de s'engager.

Il a indiqué qu'un plan étalé sur un an servira à mettre en oeuvre les changements.

Selon M. Carter, la mission de l'armée est de défendre le pays, et il dit ne pas vouloir de barrières non reliées aux qualifications qui empêcheraient de recruter ou de garder des soldats, des marins, des aviateurs, ou des Marines qui peuvent être les meilleurs pour accomplir la mission qui leur incombe.

En vertu de la nouvelle politique, d'ici au 1er octobre, les membres transgenres qui sont déjà en service devraient pouvoir recevoir des soins médicaux et commencer formellement à changer le genre inscrit sur leurs papiers d'identification dans le système personnel du Pentagone.

Et dans un an, les militaires vont commencer à permettre l'inscription des personnes transgenres s'ils respectent les exigences et qu'ils ont été stables dans leur genre choisi depuis au moins 18 mois.

L'annonce de M. Carter a été faite malgré les inquiétudes de certains chefs militaires hauts placés selon lesquels le ministère avance trop rapidement et que plus de temps est requis pour formuler les changements.

Selon M. Carter, une étude effectuée par le groupe de réflexion RAND a évalué qu'il y aurait entre 2500 et 7000 personnes transgenres dans les forces armées régulières et entre 1500 et 4000 dans la réserve.

«Bien qu'ils soient peu nombreux, on parle d'Américains talentueux et entraînés qui servent leur pays avec honneur et distinction», a souligné M. Carter.