NOUVELLES
30/06/2016 09:38 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

La branche d'Al-Qaïda au sous-continent indien classée "terroriste" par Washington

Les Etats-Unis ont placé la branche du réseau extrémiste Al-Qaïda dans le sous-continent indien (Aqsi) sur leur liste noire des organisations "terroristes", a annoncé jeudi le département d'Etat dans un communiqué.

La diplomatie américaine qualifie cette branche, qui couvre l'Afghanistan et le Pakistan --berceau historique d'Al-Qaïda--, l'Inde, le Bangladesh et la Birmanie d'"organisation terroriste étrangère" et son dirigeant présumé né en Inde, Asim Umar, de "terroriste international".

Le réseau Al-Qaïda dans son ensemble, fondé par Oussama ben Laden, est sur cette liste depuis longtemps mais cette désignation jeudi met en lumière une ramification relativement nouvelle de l'organisation.

Le successeur de Ben Laden, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, avait annoncé en septembre 2014 que cette branche allait poursuivre la lutte en Inde, au Pakistan, et au Bangladesh.

Aqsi a revendiqué depuis plusieurs attaques spectaculaires, y compris des meurtres au Bangladesh de blogueurs, ce qui pourrait avoir conduit les Etats-Unis à désigner séparément cette branche sur sa liste noire.

Sous ces désignations, les biens ou les avoirs liés au groupe ou à son dirigeant seront gelés aux Etats-Unis.

Aqsi a revendiqué l'attaque du 6 septembre 2014 contre un chantier naval au Pakistan, selon le département d'Etat.

Il a plus récemment revendiqué l'assassinat de plusieurs militants gays comme Xulhaz Mannan, qui travaillait pour l'agence américaine pour le développement USAID, ou des blogueurs défendant la laïcité dont l'Américain Avijit Roy.

Asim Umar, désigné par la propagande d'Al-Qaïda comme le chef d'Aqsi, serait basé au Pakistan. Mais, selon le Trésor américain, il serait né entre 1974 et 1976 à Sambhal, dans l'Uttar Pradesh en Inde.

Le Trésor le désigne aussi sous le nom de Sanaul Haq avec parfois la mention honorifique "Maulana" utilisée pour des intellectuels musulmans.

dc/sst/are/sha