NOUVELLES
30/06/2016 03:56 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

L'Unicef s'inquiète pour les enfants irakiens

BAGDAD — Quelque 3,6 millions d'enfants irakiens courent un «risque grave» de mort, de blessures, de violence sexuelle, d'enlèvement ou de conscription par des groupes armés, a prévenu jeudi l'agence onusienne des enfants, qui demande aussi à tous les combattants irakiens de protéger leurs droits.

L'Unicef ajoute dans un rapport que le nombre d'enfants irakiens gravement menacés de mort ou d'exploitation a augmenté de 1,3 million depuis 18 mois.

Le document affirme que l'Irak compte parmi les endroits les plus dangereux de la planète pour les enfants.

L'invasion de vastes régions du nord et de l'ouest du pays par le groupe armé État islamique en 2014, et l'opération militaire ensuite lancée pour le déloger, semblent avoir eu un «impact dévastateur», et 4,7 millions d'enfants irakiens auraient maintenant besoin d'une aide humanitaire.

L'Unicef dit que les enfants souffrent aussi d'un manque d'accès aux soins de santé, de la piètre qualité des services publics et de l'état lamentable de l'éducation.

Le représentant de l'agence onusienne en Irak, Peter Hawkins, a dénoncé que les enfants irakiens soient ciblés «sans cesse et à répétition».

L'Unicef réclame une intervention urgente pour protéger les enfants en Irak. L'agence demande un accès humanitaire à tous les enfants du pays, y compris dans les territoires contrôlés par le groupe armé État islamique, pour y améliorer l'éducation et y offrir des programmes psychologiques et récréatifs.

L'Unicef dit avoir besoin de 100 millions $ US de plus pour financer ses programmes en Irak en 2016.