NOUVELLES
30/06/2016 07:40 EDT | Actualisé 30/06/2016 07:40 EDT

Explosion d'une maison à Mississauga: la police trouve le corps d'un homme

La police affirme avoir trouvé jeudi le corps d'un homme dans les décombres de la maison de Mississauga, à l'ouest de Toronto, qui a été complètement détruite par une violente explosion mardi.

Le cadavre d'une femme avait été retrouvé le jour même de la déflagration.

On ignore toujours son identité, tout comme celle de l'homme dont le corps a été retrouvé jeudi.

L'explosion fait maintenant l'objet d'une enquête criminelle, mais la police régionale de Peel n'écarte pas la théorie d'un accident.

La police ne parvient pas à joindre Robert Nadler et Diane Page, deux individus liés à la maison à l'épicentre de la déflagration.

Le sergent de la police régionale de Peel, Josh Colley, a indiqué qu'une autopsie de la femme était prévue jeudi.

Neuf personnes ont également été blessées dans l'explosion de mardi, qui a partiellement soufflé deux maisons à proximité.

Les médias ont rapporté la découverte de notes manuscrites dans le secteur. La police dit travailler à établir une connexion entre les papiers et la déflagration.

"En raison de l'ampleur du site de l'explosion et des nombreuses maisons endommagées, faire correspondre les analyses d'écriture est un long processus, a expliqué le sergent Colley. Alors ils essaient d'associer ces documents à une adresse."

Selon Jeff Minten du Bureau du commissaire des incendies, des enquêteurs s'apprêtent à ratisser les débris sur le site de l'explosion pour en déterminer la cause. Une équipe de spécialistes en recherche et sauvetage, aidée d'un chien pisteur, a déjà parcouru les décombres à la recherche d'autres victimes.

"Nous allons creuser très lentement. Nous serons à la recherche de débris fragiles qui pourraient être liés à l'explosion, a déclaré Jeff Minten. Nous conduisons également des recherches pour déterminer s'il y a des restes humains."

Selon le chef des pompiers de Mississauga, Tim Beckett, 69 maisons du voisinage se plient à un ordre d'évacuation d'ici à ce que l'alimentation en gaz et en électricité y soit rétablie. Le périmètre s'étendait initialement à 700 maisons et la majorité des gens affectés ont pu regagner leur foyer.

"Bien que j'aimerais pouvoir retourner chaque résidant à son quartier, nous devons procéder systématiquement et nous assurer que c'est sûr pour eux", a ajouté M. Beckett.

Un centre d'information pour les résidants du secteur est en voie d'être installé dans un centre communautaire avoisinant.