NOUVELLES
30/06/2016 14:08 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Euro-2016: Lewandowski rejoint Ramos, Alaba, et Zlatan en vacances anticipées

Le Polonais Robert Lewandowski a rejoint une liste déjà longue de stars de l'Euro-2016 en vacances anticipées, comme l'Espagnol Sergio Ramos, le Suédois Zlatan Ibrahimovic ou encore l'Autrichien David Alaba. Tour d'horizon des stars qui ont quitté l'Euro-2016 trop tôt.

. Lewandowski, réveil trop tardif

Muet pendant la première phase de l'Euro-2016 et en 8e de finale contre la Suisse, l'attaquant du Bayern Munich Robert Lewandowski, meilleur buteur de la Bundesliga (30 buts), s'est enfin réveillé en quart de finale contre le Portugal de Cristiano Ronaldo.

Un but bien inutile puisque les joueurs d'Adam Nawalka n'ont pas conservé cet avantage et se sont inclinés aux tirs au but, 5-3 (1-1 a.p.).

. Zlatan, trop seul en sélection

A 34 ans, Zlatan Ibrahimovic a réalisé avec le Paris SG sa meilleure saison, affolant ses compteurs buts et passes décisives.

Mais en sélection, la vedette se trouve bien seule, et l'obstacle du groupe de la mort -- avec l'Italie et la Belgique candidates au sacre finale, et l'Eire toujours compliquée à jouer -- était bien trop élevé.

Zlatan, qui jouera à Manchester United la saison prochaine, a eu a deux reprises la possibilité de devenir le premier joueur à inscrire au moins un but sur quatre Euros différents, mais s'est finalement fait griller la priorité par "CR7".

L'unique but marqué par la Suède n'a pas été l'oeuvre de l'ancien parisien.

. Alaba, pas si polyvalent

"David Alaba est notre Dieu. Il a déjà joué à quasi tous les postes". Le compliment de son entraîneur au Bayern Munich pendant trois saisons depuis 2013 Pep Guardiola, à l'automne 2015 avait eu un écho jusqu'aux oreilles du sélectionneur de l'Autriche, le Suisse Marcel Koller.

Difficile toutefois de s'improviser meneur de jeu alors que l'on évolue latéral pendant toute la saison. Pour son premier tournoi international avec la sélection autrichienne, Alaba a connu une première anicroche dans une carrière pour l'instant rêvée à seulement 23 ans.

Repositionné en N.10 après la blessure de Zlatko Junuzovic, il n'a jamais trouvé sa place pour cette expérimentation très risquée de Koller, critiqué au pays. Mais avait-il d'autres solutions que de tenter le coup avec le polyvalent Alaba?

. Ramos, touché coulé

Arrivés en France avec pour but d'être les premiers à réaliser le triplé après les sacres 2008 et 2012, les Espagnols sont tombés sur un os en 8e de finale, et l'Italie d'Antonio Conte.

Dans le naufrage espagnol, Sergio Ramos, le défenseur du Real Madrid a vécu un véritable calvaire, ratant à peu près tout ce qu'il a entrepris.

Il ne s'était pas mis en valeur non plus sur la défaite concédée dans les dernières minutes contre la Croatie en poules, ratant un penalty et passant à côté de son match. Une compétition à oublier.

. Kane, Vardy et Rooney inexistants

Mais que s'est-il donc passé avec les deux meilleurs de la saison du Championnat d'Angleterre, le plus attractif et le plus lucratif au monde? L'Angleterre, avec son arsenal offensif rêvé, faisait partie des outsiders de cet Euro-2016. Et pourtant.

Sur le famélique total de quatre buts anglais en quatre rencontres, seuls Jamie Vardy de Leicester et Wayne Rooney de Manchester United sur penalty ont trouvé le chemin des filets.

C'est peu, alors que Vardy et Harry Kane (Tottenham) ont frôlé à eux deux les 50 buts cette saison en Championnat. Visiblement, les joueurs dans leur club pour les alimenter en ballons étaient plus inspirés.

tba/pgr/jcp