NOUVELLES
30/06/2016 10:26 EDT | Actualisé 01/07/2017 01:12 EDT

Airbags Takata: les Etats-Unis craignent de nouveaux accidents

Les autorités américaines ont enjoint les propriétaires de plus de 300.000 voitures équipées d'un modèle d'airbags Takata défectueux de les ramener au plus vite en raison de risques élevés d'explosion.

Selon l'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA), environ 313.000 automobiles des marques Honda et Acura (marque haut de gamme de Honda) produites entre 2001 et 2003 sont concernées.

Ces voitures avaient fait l'objet de rappels de 2008 à 2011 pour être réparées mais seulement 70% d'entre elles ont été ramenées à ce jour vers les concessionnaires, indique le régulateur, citant le constructeur Honda.

Au moins 13 personnes dont le monde, dont dix aux Etats-Unis, ont été tuées par l'explosion d'airbags Takata, qui peut survenir après une collision mineure et projeter des fragments sur le conducteur ou le passager.

"Le risque posé par les gonfleurs d'airbags dans ces véhicules est grave et il est crucial qu'ils soient réparés maintenant pour éviter d'autres morts et des blessés graves", enjoint la NHTSA.

"Huit des dix décès confirmés aux Etats-Unis dans des accidents dus à une explosion des airbags Takata dont le plus récent à Fort Bend dans le Texas sont survenus dans ces voitures", affirme encore l'agence.

Les modèles affectés sont: Honda Civic (2001-02), Honda Accord (2001-02), Acura TL (2002-03), Honda CR-V (2002), Honda Odyssey (2002), Acura CL (2003) et Honda Pilot (2003). Les régions humides de Floride (sud-est) et du Texas (sud) sont particulièrement concernées, souligne la NHTSA.

Sur les seuls Etats-Unis, quelque 70 millions d'airbags Takata ont été rappelés au garage.

L'équipementier nippon est empêtré depuis plus de deux ans dans une affaire d'airbags viciés, avec au total quelque 100 millions d'exemplaires concernés par des rappels dans le monde.

Takata a mandaté la banque d'affaires Lazard pour l'aider à trouver des soutiens afin d'orchestrer un programme de restructuration. Plusieurs fonds d'investissement - KKR, Bain Capital ou encore PAG Asia Capital -, seraient notamment sur les rangs pour entrer au capital, ont rapporté les médias.

L'action s'est effondrée de près de 90% depuis début 2014 et le patron du groupe, Shigehisa Takada, héritier de la famille fondatrice, est sur le départ.

lo/jt/elc

TAKATA

KKR & CO

NISSAN MOTOR

HONDA MOTOR

LAZARD